Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16 septembre 2010

Cochenilles sur les agrumes

cochenilles.png

Pauvre oranger! L'année dernière il avait été sévèrement attaqué par des cochenilles à carapaces brunes qui, bien installées, avaient éte difficiles à éradiquer. Cette année, ce sont les cochenilles à blanches qui sont présentes, la lutte ne va pas être commode car elles sont nombreuses. La chaleur leur convient et les fourmis qui aiment venir récupérer le miellat qu'elles émettent, les protègent de leurs prédateurs naturels. Ceux-ci telle la coccinelle sont sensibles aux insecticides, il est donc préférable de ne pas les employer. Reste la solution de nettoyer régulièrement les branches et les feuilles en enlevant toutes les cochenilles qu'on y découvre. c'est ce que j'ai fait en m'armant de carrés de sopalin imbibés d'alcool.  Ce n'est pas très agréable à faire et il faut souvent changer le papier absorbant . Et après? L'an passé j'avais essayé avec succès de pulvériser une huile minérale sur ces parasites, cette année je vais préparer un mélange qu'on m'a recommandé et dont voici la recette : dans 1l d'eau il faut mélanger  c à café de savon noir, 1 c à café d'alcool à brûler et une c à café d'huile de soja. On remue bien le tout et on pulvérise au moins 2 fois.

C'est simple, sans danger pour le reste de la faune et ça ne coûte pas grand chose alors ....je teste et je vous en reparle!

 

20 novembre 2008

Champignons nettoyeurs ou destructeurs?

 

champignons1.png

J'aime bien cette photo qu'une amie m'a envoyée. Champignons crème-orangé sur fond de souche d'arbre moussue, voilà une image automnale qui change un peu.

Les champignons qui poussent ainsi sur le bois mort sont des agents nettoyeurs importants des bois et des fôrets, ils rendent le bois tellement souple et friable qu' il finit par disparaitre.

Le problème c'est qu'ils ne se contentent pas de s'attaquer aux vieux troncs coupés, ils s'invitent parfois chez nous et s'en prennent aux arbres de nos jardins quand ils résentent des blessures, et là c'est catastrophique! La partie visible du champignon n'est que la partie apparente, le reste, le mycellium creuse le bois de plus en plus profondément et contre cela il n'y a rien à faire. Tôt ou tard le tronc atteint finit par se briser.

Il vaut mieux vaut agir préventivement en évitant de blesser l'arbre et en le soignant quand il présente une déchirure sur son écorce, mais malheureusement on n'a pas toujours l'oeil à tout...

En ce moment mon mimosa est attaqué par ce type de champignons et je vais devoir me résoudre à le couper afin que les troncs voisins ne soient pas atteint par ce fléau : et ça, "ça me fend le coeur"!

13 mars 2006

ET REVOILA LES PUCERONS !

Zut ! quelques jours d'inattention et je retrouve des pucerons sur les jeunes pousses de mon mandevilla. Ils ont une étrange couleur jaune, les plus courants sont noirs ou verts mais on en trouve aussi des rouges et des bruns.

medium_pucerons2.jpg
Quelle vie etrange que celle des pucerons! Leur reproduction peut être ou non sexuée et elle est si rapide que les plantes sont vite infestées.
Lorsqu'elles se reproduisent par parthénogénése(sans fécondation), les femelles peuvent faire jusqu'à 10 petits par jours. Pas étonnant alors que les plantes soient si vite colonisées.

Leur grande ennemie est la coccinelle qui en engloutit de grosses quantités.
Leur grande amie est la fourmi .Entre ces deux là,c'est l'entente parfaite.En fait, cest une armée de fourmis qui veille sur eux, les protège des prédateurs et monte la garde pendant qu'ils se nourrissent de la sève des végétaux .

Ceci n'est pas desintéressé, la fable le dit bien, la fourmi n'est point prêteuse ! Sa mission de protection exige une contre-partie. Elles aiment le miellat rejeté par les pucerons et donc s'occupent  de leur "cheptel"  pour récuperer cette secretion.

Mon problème immediat est de me débarrasser de ces insectes . Il y a  quelques trucs qui sont parait -il efficaces quand l'attaque n'est pas trop sévère(dans ce dernier cas, il vaut mieux avoir recours à un insecticide).

Aujourd'hui, je vais leur préparer un cocktail maison ( savon + alcool+eau) mais d'abord je vais doucher fortement mon mandevilla pour que le maximun de pucerons soient ainsi éliminés.
Les pucerons aiment la couleur jaune,certains mettent des bandes collantes sur les plantes pour les attrapper, il semble aussi qu'ils soient désorientés par le papier d'alu, on peut donc en disposer au pied de la plante .Il existe aussi les pulvérisations de purin d'ortie, les décoctions d 'épluchures d'oignons et de pommes de terre, et on peut saupoudrer les parties atteintes avec de la cendre de bois...

Dans le jardin, il y a la solution des plantes piégeuses comme les capucines, les pucerons vont directement sur elles et comme ces plantes attirent leurs prédateurs, ils se font dévorer.Pour les végétaux du jardin comme les rosiers souvent infestés , on peut installer à leur pied, des plantes qui les repoussent par leur odeur (thym, sarriette, oeillet d'inde, menthe..)
Vous voyez, ce ne sont pas les trucs qui manquent . Vous avez sûrement le vôtre .Vous ne voulez pas nous en faire profiter ?

Méfiez- vous donc si vous voyez les feuilles jaunir ou se racornir,c'est sûrement signe que ces envahisseurs sont là.

Allez, assez discuté il faut que je m'occupe de mon mandevilla .

14 décembre 2005

Attention, les cochenilles attaquent !

Catastrophée, ma fille avant- hier ! Son gardénia qui était si beau n'est plus que l'ombre de lui même tellement il est dégarni.Pas étonnant,il est infesté de cochenilles farineuses qui l'ont beaucoup affaibli (voir photo). Je récupère donc la plante chez moi pour essayer de la sauver, mais il va falloir un traitement de choc car l'attaque est sévère . Pas sûr qu'il survive.

medium_petit_dsc00003.jpg

Première chose à faire, tailler ce qui est trop abîmé et le brûler. J'isole aussi la plante car je ne tiens pas à ce qu'elle contamine toutes les miennes . Maintenant que j'ai bien raccourci les rameaux, je vais pulvériser un insecticide huileux anti -cochenilles, il tue ces "bestioles" par asphyxie, mais il faudra recommencer l'opération 2 à 3 fois pour éradiquer tous ces insectes suceurs de sève.

Comment reconnaître une attaque de cochenilles farineuses ? Un signe qui ne trompe pas est la chute des feuilles avec affaiblissement de la plante . Si vous la regardez de près, vous verrez sur les tiges et au revers des feuilles des petites boules cotonneuses qui sont en fait des cochenilles .

Les plantes d'appartement et de serre sont les plus touchées par ces invasions
d'insectes, humidifier souvent le feuillage des plantes peut s'avérer être une bonne prévention car elles se plaisent en atmosphère chaude et sèche.



Voilà, le gardénia est placé en quarantaine, c'est une affaire à suivre....