Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05 mai 2008

Rêvons encore un peu...

3cbbebbc2db3e8898a21a9fe34b5f014.png

Rien à voir avec mon jardin, je vous le dis tout de suite, mais je voudrais vous faire partager un peu le séjour en Tunisie que je viens de faire avec les deux merveilleux compagnons de route qu'ont été ma fille et mon gendre.

Un pays que je découvre avec bonheur et que nous visitons avec entrain, nous imprégnant de la vie locale et appréciant la gentillesse des tunisiens.

5b07b325962d8eda4f246dd3c7fda990.png

Villages en blanc et bleu où les murs croulent sous les bougainvillées, médinas aux belles ruelles étroites, jardins fleuris: ici les ostéospermums sont partout, les hibiscus composent les haies et les griffes de sorcière s'avancent jusqu'à la mer. Magnifique.

b5313493484a7d3400ed8c835fd5e450.jpg

Laissons les villes, les sites archéologiques de Carthage et de Jem où nos appareils photos n'ont pas chomé, et partons vers le sud découvrir le pays des Berbères. Matmata, les maisons troglodytes, les terres arides où la végétation se fait rare; quelques dromadaires y déambulent nonchalamment. Ce sont des animaux "économiques" nous dit le guide, ils mangent de tout y compris les plantes les plus épineuses. Par la même occasion il nous apprend que les touffes d'herbes que nous voyons sont des plantes alphas, celles qui servent à fabriquer le papier du même nom. Instructif tout ça!

453b5813b4fc8fede86884b6ee9b827b.png

Grimpons jusqu'à ce village abandonné au milieu de nulle part, il domine un grand canyon. A gauche on aperçoit au loin une oasis, petit nid de verdure entourant un point d'eau alimenté par une cascade, à droite s'étend au loin une palmeraie et entre les deux, un paysage désertique, sec, morcelé et profond. Impressionnant!

Visite d'une oasis cultivée. Nous apprenons alors le secret des grandes récoltes de dattes: la pollinisation manuelle qui consiste à introduire 3 brins mâles au milieu d'une inflorescence femelle et de lier celle-ci pour qu'elle soit fécondée. Astucieux et plus efficace que la pollinisation naturelle qui est plutôt aléatoire. 

Le désert nous attend. Lumière, couleur pâle de ce sable aussi fin que du talc et l'immensité qui fait que l'on se sent si petit. Une petite incursion à dos de dromadaire dans ce Sahara où le regard se perd et là, une grande  sérénité nous envahit.

Silence, jeux d'ombre et de lumière sur les dunes qui s'étendent à perte de vue, c'est magique!