Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28 juin 2012

Le laurier rose et les pucerons jaunes

 

pucerons,laurier-rose,insectes,trucs et astuces

Qu'ils soient noirs, verts ou jaunes, les pucerons sont des indésirables qui nous agacent. Ils s'aglutinent sur les parties tendres des plantes, se gavent de sève et laissent les feuilles poisseuses. Dés que je constate leur présence j'interviens afin d'éviter tous les inconvénients dus à leur présence. J'ai toujours évité les produits chimiques trop nocifs pour privilégier les vieux trucs qui finalement marchent bien. Celui que je préfère consiste à pulvériser un mélange eau et de  liquide vaisselle sur la plante exposée au soleil; en séchant rapidement cette mixture tue les pucerons. Il ne reste plus qu'a passer la plante au jet pour la rincer.

Solution écologique et économique,essayez-la!

23 novembre 2010

Les guêpes s'en vont, le nid reste...

nid de guêpes.png

Il était déjà de bonne taille quand je l'ai vu accroché au mur qui se trouve au fond du jardin. C'était le mois dernier.

Les guêpes faisaient d'incessants aller-retour mais  comme je ne faisais que les observer elles m'ont ignorée. Certains auraient peut-être détruit ce nid sans plus attendre mais à quoi bon. Placé là où il est, il ne gêne pas et ces petites guêpes meurent dés les premiers froids alors inutile de prendre des risques, j'ai attendu...

nid guêpes.png

Ce matin, de retour après quelques jours d'absence,  je suis allée faire un tour dans le jardin et j'en ai profité pour aller voir ce nid. Tout est calme, peu de signes de vie, visiblement, le lieu n'est pas encore tout à fait déserté, il y a encore quelques habitantes qui vont et viennent mais elles sont bien peu nombreuses et du reste comme on le voit sur cette photo, le haut de la construction commence à se détériorer.

Très bientôt, à moins que ce ne soit déjà fait, la reine, seule survivante ira se mettre à l'abri pour l'hiver, elle ne reviendra pas ici fonder la prochaine colonie, le nid ne sert qu'une fois.

04 octobre 2010

Visite surprise...

sauterelle.png

Un sautillement sur mon oreiller m'a réveillée en sursaut : une sauterelle verte s'était  invitée pour la nuit ! A vrai dire elle n'a pas eu l'air d'apprécier le fait d'être enfermée avec moi et c'était réciproque, j'ai donc tenté de l'attraper afin de la remettre dans le jardin. La petite bête ne s'est pas laissée  approcher comme ça, elle a bondi d'un côté, de l'autre, s'est positionnée en haut du mur, attendant que je sois près d'elle pour prendre son élan et aller se poser ailleurs. Pas facile, pas facile  de chasser la sauterelle à 3h du matin!

En désespoir de cause, lassée de gesticuler mais ne voulant pas dormir avec cette petite bête dans la chambre, j'ai jeté un voilage sur elle et c'est ainsi que je l'ai eue, il a ensuite suffit que je secoue le tissu dehors pour qu'elle s'en échappe et reparte en quelques bonds retrouver la fraîcheur du jardin.

Ce matin en ouvrant les volets j'en ai repéré une près de la terrasse, est-ce elle qui m'a tenue éveillée une partie de la nuit ?

Allez-donc savoir, elles se ressemblent toutes!

16 septembre 2010

Cochenilles sur les agrumes

cochenilles.png

Pauvre oranger! L'année dernière il avait été sévèrement attaqué par des cochenilles à carapaces brunes qui, bien installées, avaient éte difficiles à éradiquer. Cette année, ce sont les cochenilles à blanches qui sont présentes, la lutte ne va pas être commode car elles sont nombreuses. La chaleur leur convient et les fourmis qui aiment venir récupérer le miellat qu'elles émettent, les protègent de leurs prédateurs naturels. Ceux-ci telle la coccinelle sont sensibles aux insecticides, il est donc préférable de ne pas les employer. Reste la solution de nettoyer régulièrement les branches et les feuilles en enlevant toutes les cochenilles qu'on y découvre. c'est ce que j'ai fait en m'armant de carrés de sopalin imbibés d'alcool.  Ce n'est pas très agréable à faire et il faut souvent changer le papier absorbant . Et après? L'an passé j'avais essayé avec succès de pulvériser une huile minérale sur ces parasites, cette année je vais préparer un mélange qu'on m'a recommandé et dont voici la recette : dans 1l d'eau il faut mélanger  c à café de savon noir, 1 c à café d'alcool à brûler et une c à café d'huile de soja. On remue bien le tout et on pulvérise au moins 2 fois.

C'est simple, sans danger pour le reste de la faune et ça ne coûte pas grand chose alors ....je teste et je vous en reparle!

 

06 mai 2010

L'ultime combat...

insectes.png

Dure loi de la nature. Attirée par l'agréable senteur de la fleur d'ail et  par les étamines colorées de cette dernière, la petite guêpe n'a pas vu le danger et s'est trouvée empêtrée dans les fils tendus par son prédateur. Battements d'ailes, tentatives d'évasion, rien n'y a fait, la petite araignée jaune  bien concentrée sur sa proie, s'est vite dépêchée de s'emparer de sa victime et de lui injecter son venin paralysant.

Point de salut pour la guêpe. Vite immobilisée et entrainée par son agresseur elle finira vidée de sa substance.

21 avril 2010

Les insectes pollinisateurs s'en donnent à coeur joie!

cetoines.png

Il y a ceux qui s'activent tout en douceur et légèreté, butinent sans laisser de trace et puis il a ceux qui ne font pas dans la dentelle :  ils s'enfouissent au coeur de la fleur, la piétine et abîment ses pétales. Dans la première catégorie on peut placer l'abeille et le papillon et dans la deuxième je mettrai en tout premier la cétoine.

Certes ce coléoptère est d'une magnifique couleur vert métallique et sa larve est utile mais  alors, que de dégâts il cause quand il s'installe : roses machouillées, pétales de cistes, de lilas ou de spirées endommagés, cet insecte est loin de butiner tout en finesse.

Vous reconnaitrez facilement ces larves, elles ressemblent beaucoup à celles du hanneton. j'en trouve régulièrement en grand nombre dans mes pots de fleurs quand je rempote mes plantes et je les enlève pour éviter qu'ils ne s'attaquent aux racines des plantes ce qu'ils font quand ils sont en surpopulation.

12 août 2007

LA PETITE ABEILLE QUI BUTINE

Bien utiles les abeilles, tout le monde le sait et on les aime bien, d'autant qu'elles sont laborieuses et que leur butinage est indispensable à la pollinisation de certaines plantes.  Mais, elles sont fragiles. Decimées en grand nombre il y a  quelques années, elles semblent aujourd'hui se remettre de cette hécatombe et on peut les voir de nouveau très actives.

Tant mieux!  Protégeons-les en essayant de ne pas utiliser d'insecticides chimiques, il y a maintenant des produits naturels efficaces qui ne sont pas nocifs pour ces insectes bienfaisants.

medium_pourpier.4.jpg

02 avril 2007

LA CHENILLE EST DEVENUE PAPILLON

medium_acherontia.jpg

Vous vous rappelez cette imposante chenille dont je vous avais parlé le 13 novembre? Laurette l'avait trouvée dans son jardin, sur une branche d'olivier et nous l'avions toutes deux beaucoup photograpiée. Renseignements pris et sachant ainsi que sa période de métamorphose allait arriver, Laurette l'avait installée dans une grande boîte avec de la terre. Quelques temps aprés, la chenille s'était enterrée et là a commencé l'attente. Il a fallu être trés patientes. De temps en temps je m'informais. "Alors, toujours rien?" "et non" me répondait Laurette!

Et puis il y à 5 jours coup de fil de mon amie. Aprés 4 mois, Le papillon est enfin sorti de sa chysalide, ses ailes encore humides ne permettaient pas de prendre des photos tout de suite, il a fallu attendre un petit peu qu'il soit présentable. Je l'ai doucement attrapé avec un petit rameau et là, j'ai été trés surprise de l'entendre émettre un petit cri, un genre de couinement. C'est apparemment le seul papillon capable de cet exploit!  

Maintenant, je peux vous le présenter, c'est un magnifique sphinx à tête de mort (acherontia atropos) . La séance photos terminée il a retrouvé sa liberté et est parti mener sa vie de papillon. 

11 octobre 2006

LES CRIQUETS DEVASTATEURS

medium_dsc02754.jpg
Cette année il n'y en a pas beaucoup dans le jardin mais on en voit quand même quelques- uns sauter par ci par là.

C'est un insecte de couleur beige qui vit en solitaire, il se nourrit de végétaux et stridule en frottant ses pattes arrières sur les élytres. Lorsqu'ils se retrouvent trop nombreux ou quand la sécheresse sévit, les criquets se regroupent, se multiplient et forment des nuées dévastatrices pour les cultures.

En Afrique les invasions de criquets pélerins sont un vrai fléau, après leur passage il ne reste plus rien. Sur ce sujet je vous recommande le dossier spécial IRIN

08:45 Publié dans jardins | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : criquets, insectes, jardin

18 septembre 2006

UNE MANTE RELIGIEUSE A L'AFFUT...

medium_dsc03498.jpg
Mais pourquoi l'avoir affublée d'un nom pareil? Vous le savez? Eh oui, c'est à cause de la position qu'elle prend quand elle est au aguêts:pattes jointes et repliées devant elle comme si elle était en prière!
La mante religieuse a la triste réputation d'être une dévoreuse de mâle, il faut dire que la plupart du temps, son partenaire plus petit qu'elle ne survit pas à l'accouplement car elle le tue et le dévore. C'est une carnivore qui se nourrit d'insectes en tous genre qu'elle guette et capture en dépliant vivement ses pattes avant.

Pour éviter de se faire elle- même croquer, la maline adopte la technique du mimétisme et prend la couleur du lieu où elle se trouve, passant ainsi du vert au brun ou au beige clair.

Elles sont très présentes dans le sud où elles trouvent la chaleur qu'elles aiment et on en voit un peu partout y compris accrochées aux rideaux quand elles décident de visiter l'intérieur de la maison...