Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11 juin 2010

Petite visite au bassin du jardin

nenuphar.png

Les iris jaunes ont fini leur floraison mais le bassin n'est pas triste pour autant. Comme tous les ans les nénuphars jouent les stars et c'est vrai que sans eux le point d'eau serait sûrement moins attractif. Les papyrus qui restent toute l'année les pieds dans l'eau et qui résistent vaille que vaille aux hivers m'ont fait une petite peur cette année, ils ont tardé à repartir et pendant un temps j'ai bien cru que j'allais devoir me faire à leur disparition. Mais non,  il a fallu couper toutes les tiges séchées mais les jeunes pousses ont bien grandi et  les nouvelles touffes sont impressionnantes.

 

jussie.png

L'année dernière la jussie avait envahit toute la surface de l'eau, j'étais intervenue de façon sévère pour en enlever le plus possible mais cette plante est tenace et s'incruste : le moindre petit bout de tige s'enracine et c'est vraiment une histoire sans fin! Dommage car par ailleurs, ses fleurs jaunes sont très jolies.

 

myriophyllum1.png

Depuis 4 ans , le myriophyllum s'est étalé et forme un large coussin le long des bords, tant mieux, celui-là je suis contente de le voir se développer car il purifie l'eau.


pesse d'eau 1.png

Quant aux  pesses d'eau, elles sont très résistantes et ne craignent pas le froid, elles sont donc toujours présentes. Ces plantes (de leur vrai nom hippuris vulgaris) ressemblent à de petits confères dressés et se faufilent entre les gros cailloux à moitié immergés, elles donnent de l'originalité à l'ensemble.

Bref, côté végétation le bassin va bien.  Le gros problème réside dans le fait que tous mes poissons rouges ont tous disparus! Mais où sont-ils passés? Mystère! Chats? Hérons? Allez donc savoir quel animal a pu venir festoyer ici! En attendant d'en installer quelques-uns, je me contente d'aller rendre visite aux grenouilles qui elles, sont nombreuses et bien bruyantes...

05 avril 2006

LE GRAND RETOUR DES GRENOUILLES

Pas facile de prendre les grenouilles en photo, elles plongent au moindre bruissement. J'étais sur le point d'y renoncer pour illustrer ma note, il a fallu toute la patience de mon mari pour arriver à avoir enfin un joli cliché de ce petit batracien.


medium_petit_grenouille.jpg

Tous les ans elles sont là avec l'arrivée des beaux jours.Le cri du mâle a pour but d'attirer les femelles et s'entend de fort loin.On ne sait pas pourquoi, mais on a constaté que certains sons comme ceux des tondeuses, des cyclos ou des avions, les faisaient crier encore plus fort. Bizarre... on dirait qu'elles veulent couvrir ces bruits de leurs cris ,peut-être qu'elles se sentent agressées et que c'est pour elles une façon de se défendre.La question reste posée!

Les femelles pondent dans l'eau d'énormes quantités d'oeufs qui deviendront des têtards.Enfin,s'ils ont de la chance. Très peu d'entre eux arriveront au stade final de la transformation, ils sont en effet la proie de nombreux prédateurs et des grenouilles elles mêmes qui pratiquent le cannibalisme .

Les jardiniers aiment bien ces petits animaux carnivores qui se régalent d'insectes divers, de limaces, de vers et d'araignées .Tout comme leurs cousins les crapauds, ce sont de vrais "nettoyeurs " de parasites.

Voilà nos grenouilles bien installées dans le bassin et prêtes pour les concerts qu'elles nous donnent plusieurs fois par jour.Leurs coassements sont très variés, à chacun le sien, il y a le ténor, le baryton,la voix de basse , les choeurs... Bref, une chorale au grand complet . Pour que vous puissiez en profiter je vous ai mis un podcast .

Ecoutez- le, vous allez voir qu'il y a une super ambiance dans le jardin!

podcast