Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08 septembre 2010

De la couleur avec les belles de nuit

belle de nuit.png

Quand je suis arrivée ici il n'y avait aucune belle de nuit dans le jardin. Quelques graines offertes par une voisine amie m'ont permis de combler cette lacune. Au  fil des ans elles se sont ressemées et ont des couleurs plus variées. Chaque année c'est la surprise : les coloris se mélangent et je découvre de nouvelles teintes. Cet été le jaune pâle et le rose fuchsia dominent pour former de larges taches colorées.

belles de nuit1.png

J'aime ces plantes, elles ne demandent aucun soin,  se plaisent partout où on les installe et fleurissent abondamment jusqu'à la fin de l'automne sans qu'il soit besoin d'enlever les fleurs fanées. Quelques arrosages pour celles qui sont éloignées des massifs et le tour est joué. Chaque année elles reviennent en plus grand nombre et les plus anciennes forment des touffes impressionnantes. Ici, les hivers sont doux il n'est pas utile de les protéger mais ailleurs, il faudra penser à étendre une couche de feuilles pour que le gel n'endommage pas les tubercules.

belle de nuit3.png

L'épisode cévenol que nous avons en ce moment ne les a pas épargnées, certaines courbent l'échine et d'autres sont carrément couchées sur le sol détrempé. A la première éclaircie je les relèverai et tenterai de les faire tenir droites en les calant ou en les attachant : du travail en perspective mais si je veux encore profiter de leur floraison je n'ai pas le choix!

 

22 juin 2010

La division du strelitzia


strelitzia1.png

Certains ne les aiment pas, les jugeant trop artificiels, d'autres adorent leurs couleurs vives et leur forme qui rappelle un tête d'oiseau, c'est selon. Moi, j' aime bien les strelitzias et je guette toujours l'apparition des boutons floraux. Je me souviens de ma déception quand la première année, les boutons avaient avortés. C'était de ma faute, je n'avais pas respecté le repos hivernal de cette plante. Depuis cet épisode, ils fleurissent régulièrement 2 fois par an et a un rythme de vie bien réglé : d'avril à novembre ils sont dehors puis  passent ensuite la mauvaise saison dans une pièce très claire, non chauffée mais hors gel.

Actuellement en pleine floraison, mes strelitzias ont  eu droit ces dernières années à un surfaçage avec apport de bon terreau. Il faudrait diviser les touffes car elles sont devenues trop importantes et les plantes sont maintenant un peu à l'étroit dans leur grand bac.  Cela fait 3 ans que je reporte cette opération mais là, je suis décidée à agir car la floraison finira par en pâtir. Je vais attendre que les fleurs soient toutes fanées et je  procéderai à la séparation des rhizomes, ça ne va pas être très facile vu la grosseur des  touffes et en plus il va falloir faire bien attention d'effectuer des coupes franches.

Chaque partie coupée doit comporter des racines et des feuilles : ça, c'est indispensable! Vu la taille actuelle de mes strelitzias,  je vais me retrouver avec quelques plantes supplémentaires qu'il va falloir replanter et soigner mais si je me débrouille bien ( si je n'abîme pas les racines)  ces nouvelles plantes devraient fleurir l'année prochaine, alors ça vaut quand même la peine de se décarcasser!

 

 

25 mai 2010

Un petit fuchsia en souffrance

fuchsia2.png

Quelques courses à faire au supermarché.   En entrant dans ce haut lieu de la consommation, je tombe pile sur des clayettes de plantes. Impossible de passer sans m'arrêter. Les pots situés le plus en hauteur sont bien, mais ceux placés tout en bas, là où il faut s'accroupir pour mieux les voir, sont dans un état déplorable. Les pétunias font grise mine, les impatiences ne sont plus que l'ombre d'elles-mêmes : sûr, toutes ces plantes manquent de soins. C'est désolant de voir ça.

Au milieu de cet ensemble peu engageant, je repère un petit fuchsia bien mal en point, il a l'air d'avoir désespérement soif et en effet quand je prends le pot je ne peux que constater cela.  Terreau ultra sec, feuilles ramollies... les arrosages ont été oubliés...Pauvre fuchsia! J'aime beaucoup ces plantes aussi pas question de le laisser finir sa vie ainsi : le voilà vite fait dans mon  caddy!

Arrivée à la maison il a eu droit à un bon bain sous la pluie qui tombait ce jour là ce qui lui a fait le plus grand bien. il est maintenant tout fringant et partage la terrasse avec ceux de ces congénères qui ont résisté à cet hiver bien froid pour Nimes. J'espère que bientôt il sera aussi fleuri qu'eux.

16 mai 2010

Plante carnivore en fleurs : l'espèce "sarracenia Rubra"

plante carnivore 5.png.png


Il y a un mois déjà que cette photo m'a été donnée par une amie qui voulait me faire découvrir la superbe floraison de sa plante carnivore"sarracenia Rubra".  Aujourd'hui, je partage avec vous cette découverte aussi surprenante que belle.

Ces plantes carnivores ne sont pas très faciles à garder du fait qu'il leur faut une humidité savamment dosée accompagnée d'une grande luminosité et de températures fraîches en hiver. Lorsqu'elles se plaisent dans leur milieu, elles poussent bien et leur rhizomes se multiplient formant de belles touffes qui peuvent être divisées en tout début de printemps(fin mars).  Replantez les pieds séparés dans un substrat léger composé d'un mélange de  tourbe blonde et de sphaigne (2/3) auquel vous ajouterez des matériaux drainants comme la perlite.

 

 

 

 

12 mai 2010

Des fritillaires aussi utiles que belles

fritillaire1.png

Ce n'est pas à Nîmes que je les ai photographiées, ici leur floraison est terminée depuis quelques semaines car ce sont des plantes qui habituellement fleurissent en avril. Dans les régions au climat moins clément, elles se décident un peu plus tard à ouvrir leur fleurs disposées en  couronne surmontée d'un toupet vert : son surnom de couronne impériale lui va comme un gant.

Cette plante est une bulbeuse qui doit être installée en tout début d'automne, elle fleurira au printemps suivant. Regroupées pour avoir un  effet plus spectaculaire, les fritillaires peuvent rester en terre et finissent par se multiplier. Elles ont la réputation de faire fuir  taupes et  rongeurs incommodés par leur odeur : à essayer quand la pelouse se parsème de trou creusés par ces petits animaux, au moins c'est écologique et ces fleurs embellissent le jardin.

 

fritillaire.png

Il existe  une variété originale de fritillaires, les fleurs pendantes ont des pétales marbrés ou plus exactement au dessin en damier, on les a surnommées fritillaire "oeuf de pintade" ou "fritillaires pintade", ce sont des plantes de milieu humide,  elles sont protégées dans certaines régions car en voie de disparition. Si vous en croisez-une dans la nature, ne la cueillez pas, contentez-vous de l'admirer.

 

16 avril 2010

Des osteospermums en bordures et potées

osteospernums.png

Ceux que j'avais plantés dans des potées ont passé l'hiver sans encombre car ils avaient été mis à l'abri sous la terrasse. Ce n'est malheureusement pas le cas de tous ceux qui étaient installées en pleine terre depuis plus de 2ans mais qui cette année n'ont pas résisté aux températures négatives. Je m'en veux vraiment de ne pas les avoir protégés mais bon, c'est trop tard pour avoir des regrets!

Me voici avec de nouveaux pieds d'osteospermums à installer et je leur réserve une place de choix devant la barrière où ils pourront retomber sur les pierres qui la bordent. Le lieu est très ensoleillé et cela conviendra parfaitement à ces plantes qui ont besoin de soleil pour épanouir leurs fleurs en forme de marguerites colorées.

Une terre bien drainée, quelques arrosages, un peu d'engrais et voilà mes osteospermums tout contents. Ils auront vite fait de s'étoffer et de constituer une bordure gaie et bien fleurie.

J'avais vu grand au moment de mes achats, du coup il m'est resté des osteospermums que j'ai pu mettre dans des pots, ce type de culture leur convient mais il faut veiller aux arrosages pour ne pas qu'ils souffrent de leur expostion plein sud.

Avec toutes ces plantations, le jardin reprend belle allure!

 

 

24 mars 2010

Promesse des beaux jours : les tulipes renaissent ...

tulipe3.png

Une tulipe en fleur, voilà qui en réjouit plus d'un. Simples, doubles, frangées, à fleur de lis ou perroquet, ces fleurs allient simplicité et élégance. Il y a tellement de variétés que forcément vous ne pourrez qu'en trouver à votre goût mais c'est à l'automne qu'il faut les planter pour avoir une floraison printanière, alors si vous avez oublié de le faire vous n'aurez plus qu'à admirer celles du voisin...

Les bulbes de tulipes ne craignent pas le froid et peuvent donc  passer l'hiver en pleine terre mais pour espérer avoir des fleurs d'une année sur l'autre, il faut laisser les feuilles jaunir entièrement après la floraison et ne les couper que lorsqu'elles sont fanées car c'est cela qui permet au bulbe de se régénérer.

La variété qui est en fleurs en ce moment  chez moi est toute simple mais d'une couleur superbe, je vous laisse l'admirer et je retourne au jardin!

21 février 2010

A tenter : l'hybridation des hellebores

hellebore.png

Alors, vous êtes prêt pour tenter l'aventure de l'hybridation des hellébores? Vous allez voir, ce n'est pas très compliqué mais il va falloir vous montrer méticuleux et patient.

D'abord il faut bien sélectionner les fleurs que vous voulez hybrider. Rappelez-vous que les caractères de la fleur qui sera considérée comme la fleur mère l'emporteront sur ceux de la fleur dont on utilisera seulement les étamines.

Choisissez une fleur à peine ouverte et otez-lui les étamines mais laissez le pistil intact ( ce sera la fleur "mère"). Sur l'autre fleur sélectionnée, récupérez du pollen à l'aide d'un pinceau et déposez-le sur le pistil de l'autre . Opérez très délicatement. Recouvrez la fleur avec un sac en voile (faites-en un avec du voile d'hivernage c'est parfait) afin de la protéger et attendez la montée en graines.

Voilà, il ne vous restera plus qu'à semer les graines que vous récupèrerez en fin de printemps.

 

 

17 février 2010

Heureusement qu'il y a des courageuses!

pensée7.png

Les jardins sont bien désolés, la grisaille domine mais regardez bien, certaines plantes courageuses bravent le froid pour nous offrir leur floraison. Le jasmin d'hiver est couvert de petites fleurs jaunes, les pensées font un effort pour ouvrir quelques boutons quand le redoux intervient et surtout, les hellébores sont les fidèles alliées de ces jours ternes et froids.

hellebore1.png

Elles fleurissent en hiver (c'est pour cela qu'on les surnomme "roses de Noël) et c'est un sérieux atout pour elles! Laissez quelques fleurs fanées sur les tiges, elles se ressèmeront facilement et vous aurez de nombreux pieds qui s'hybrideront tout seuls ce qui vous donnera des hellebores originales.

Vous voulez procéder vous même à une hybridation? Rendez vous sur la prochaine note, je vous détaillerai la technique...

11 février 2010

Fleurs d'hiver : les courageux perce neige

perce neige.png
Si vous avez eu la bonne idée de planter des perce-neige chez vous, vous devez vous en réjouir  en ce moment car leurs jolies petites fleurs  sont en plein épanouissement malgré la neige et le gel. Au coeur de l'hiver, ces petites plantes bravent les intempéries pour former de grands  tapis blancs; elles ne craignent pas le froid qui est même salutaire à leur floraison, et  s'adaptent en toutes régions.

Les petits bulbes sont installés en automne (pointe vers le haut) et laissés en place après la floraison ce qui  simplifie bien notre travail de jardinier.  En fait, l'entretien de ces plantes se limite pratiquement à la  division les touffes trop denses. Si vous devez effectuer cette opération attendez que la floraison soit bien terminée et que les feuilles aient séché. Et puis, pas question de laisser les bulbes attendre dans un coin  que le courage nous revienne, ils doivent être replantés immédiatement sous peine de se dessécher et ce serait bien dommage de les perdre!

Attention, les perce neige  sont toxiques.