Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21 avril 2010

Les insectes pollinisateurs s'en donnent à coeur joie!

cetoines.png

Il y a ceux qui s'activent tout en douceur et légèreté, butinent sans laisser de trace et puis il a ceux qui ne font pas dans la dentelle :  ils s'enfouissent au coeur de la fleur, la piétine et abîment ses pétales. Dans la première catégorie on peut placer l'abeille et le papillon et dans la deuxième je mettrai en tout premier la cétoine.

Certes ce coléoptère est d'une magnifique couleur vert métallique et sa larve est utile mais  alors, que de dégâts il cause quand il s'installe : roses machouillées, pétales de cistes, de lilas ou de spirées endommagés, cet insecte est loin de butiner tout en finesse.

Vous reconnaitrez facilement ces larves, elles ressemblent beaucoup à celles du hanneton. j'en trouve régulièrement en grand nombre dans mes pots de fleurs quand je rempote mes plantes et je les enlève pour éviter qu'ils ne s'attaquent aux racines des plantes ce qu'ils font quand ils sont en surpopulation.

19 janvier 2009

Un écureuil peu farouche

 

ecureuil2.png

Je l'ai repéré alors qu'il descendait de l'arbre où il était perché et il s'est attardé au pied de ceui-ci, cherchant quelque pomme de pin à se mettre sous la dent. L'approche a été trés lente pour ne pas lui faire peur, petit pas par petit pas je me suis avancée vers lui et il a fini par m'oublier ou du moins par ne pas se sentir menacé.  J'ai eu tout le temps nécessaire pour bien l'observer. Le voilà qui trouve ce qu'il cherche, il se pose sur son arrière train et mange en faisant du bruit car ses puissantes incisives attaquent la coque du fruit souvent trés dure comme celle des amandes où il fait une entaille en forme de V.

Zut, un corbeau arrive et là c'est la panique, l'écureuil effrayé monte retrouver l'abri des branches. Dommage!

08 octobre 2008

Un gecko dans la maison!

 

gecko4.png

Un gecko sur le mur de la chambre. C'est bien la première fois que j'en vois un à l'intérieur de la maison!

Il était immobile et semblait attendre, peut-être que la présence du chat l'inquiétait un peu, mais celui-ci dormait, alors ? Je me suis approchée pour le prendre plusieurs fois en photos et il est resté imperturbable, bien campé sur ses pattes mais quand je me suis absentée pour aller voir mes photos, il en a profité pour s'échapper...

Le gecko est un sympathique petit animal dont je vous ai déjà parlé, il vit la nuit, se cache le jour; mais celui que j'ai photographié était là en plein milieu de la matinée, pourquoi? Mystère!

06 septembre 2008

Un insecte noir impressionnant

3e277f137cfe8eca0ea723d5c28af187.png

J'avais toujours cru que c'était un bourdon! Eh bien non cette petite bête (enfin, pas si petite que ça quand même, puisqu'elle mesure 3 bons centimètres de long), cette petite bête disais-je est en fait une abeille et ne cherchez pas une quelconque ressemblance physique avec celle que nous connaissons bien car il n'y en a pas!

Celle-ci, appelée abeille solitaire est d'un noir d'encre avec de beaux reflets bleus. Elle n'est pas agressive, ne pique pas et se contente de butiner, passant de fleur en fleur, mais son vol est bruyant et elle ne passe pas inaperçue.

Elle niche dans les vieux bois à ciel ouvert, se contente d'y faire de petits trous pour y pondre ses oeufs. N'ayez pas peur de la rencontrer, c'est une petite bête bien inoffensive.

08 août 2008

Dis, c'est quoi ça?

d48a86a20fd25f6099a437b3f9e4e0e8.png

"Dis, tatie Evelyne, c'est quoi ça"  me demande Clément, petit bonhomme de 3 ans1/2  toujours à l'affût de ce qu'il peut rencontrer  dans le jardin. En posant sa question il pointe du doigt un étrange assemblage végétal qui avance doucement. L'étrange chose porte des petits bouts de tige, des minuscules morceaux de feuilles brunes et, sortant de ce fourreau, une petite bête se dandine et avance en trainant son abri : drôle de bestiole!

Cette étrangeté de la nature est en fait une chenille qui s'est construit un fourreau végétal afin de mieux se protéger de ses prédateurs. L'ensemble un peu hétéroclite, composé de végétaux et parfois de minéraux tient grâce à la soie fabriquée par la chenille.

Observons cet étrange animal. Nous nous sommes approchés un peu trop prés et la chenille craintive est rentrée dans son abri.

1c89610012d847a875d24e1c27a58372.png

Patience Clément, attendons!  Au bout d'un petit moment il y a comme un frémissement de l'ensemble et tout doucement la chenille apparait, prend de l'assurance et reprend son chemin cahin-caha.

6dcac8cf1b4780ffea110f0f50f19dd3.png

Renseignements pris, il s'agit d'une chenille de psychide, un papillon qui a la particularité de ne pas pouvoir se nourrir car il n'a pas appendice buccal. Aprés sa métamorphose, il vit sur ses réserves et de ce fait sa vie en tant que papillon est de trés courte durée.

 Allez Clément, laissons la chenille poursuivre son chemin et allons voir si nous trouvons quelque criquet!

20 juillet 2008

Quelle histoire!

a7470944e6ca4f317a7cdbc61f4fc6db.jpg
Que faire en cette fin de dimanche? Tiens une idée, je vais nettoyer mon bassin, il y a quelques algues qui s'accrochent aux plantes et surtout la végétation a pris le dessus.
Hop, je chausse les bottes, pas question de faire comme ma voisine qui a nettoyé le sien pieds nus. J'imagine trop la faune qui grouille au fond de l'eau : vers, larves de libellules, têtards, sans oublier les poissons et les grenouilles qui ont dû lui caresser les mollets!
Parlons grenouille justement. Dans son ardeur au nettoyage ma sympathique voisine est tombée les deux pieds joints dans le trou aménagé au fond du bassin pour que les poissons puissent s'y abriter en hiver.
 Une qui a été surprise c'est l'habitante des lieux : une grenouille paniquée de voir une telle intrusion dans son domaine. Devant le danger, la meilleure solution est peut-être la fuite aussi ni une ni deux, la petite bête a sauté hors du bassin  et fait quelques bonds pour aller voir dans la piscine si c'était plus calme. Sûr qu'elle a dû trouver l'eau bien claire mais je ne pense pas que le chlore lui ait plu, n'importe, elle n'y est pas restée longtemps, elle a vite été repêchée et est retournée dans son petit paradis!
Bon ce n'est pas tout, je papote avec vous mais pendant ce temps-là le travail ne se fait pas. Allez courage Eve, le bassin t'attend.

04 juin 2008

Sauvetage matinal

4b2070781363a63a35cf75337cddb11e.png

Souvent, au saut du lit, je fais un petit tour dans le jardin, mais ces jours-ci tout était tellement détrempé que je me suis abstenue de cette sortie matinale. Par contre, hier matin le soleil était au rendez-vous et je me suis dépêchée d'aller voir si mes plantes n'avaient pas trop souffert des brutales averses.

Et j'ai bien fait! Je suis arrivée à temps pour sauver un hérisson de la noyade. Il nageait le museau hors de l'eau et cherchait désespérement à sortir de là, mais les parois lisses de la piscine l'empêchaient de rejoindre les margelles.

Vite, l'épuisette. En un rien de temps la petite bête a été sortie de ce mauvais pas et déposée sur la terre ferme. Sous le choc, frigorifiée, apeurée mais bien vivante.

51c3057aeb2288c30e9fe667b49ad249.png

Le hérisson sauvé des eaux est resté au chaud dans la maison,  le temps pour lui de se remettre de ses émotions. A portée de museau j'avais disposé un peu de nourriture pour chat afin qu'il puisse se nourrir et de l'eau pour qu'il puisse se désaltérer.  Chaleur, calme et nourriture voilà de quoi lui permettre de reprendre du tonus et effectivement il a vite retrouvé la forme.

En fin de jounée, à l'heure qui est celle où d'habitude il peut sortir sans danger, je l'ai remis en liberté et il est parti dans les buissons, loin des regards.

f752d129d7368e1b1df91ee3c861b5cb.png

C'est un adulte de bon poids, j'espère qu'il restera dans le jardin, et que j'aurai l'occasion de le revoir un soir au crépuscule...mais dans d'autres circonstances.

En tous cas je peux vous dire que c'est un sacré nageur!

29 mai 2008

Des scarabées au coeur des fleurs

2556929a994e03540accd8dff31f8f9c.png

Aux premiers rayons chauds du soleil ils sont là, parfois seuls, mais le plus souvent préssés les uns contre les autres, partageant le repas que constituent pour eux les fleurs du jardin. Ce matin la gaillarde n'avait pas son mot à dire, ils étaient plusieurs à piétiner son coeur et à s'empiffrer sans vergogne, d'ailleurs ils étaient tellement occupés qu'ils n'ont même pas fait attention à moi.

Certes ils ne sont pas farouches et il faut vraiment les bousculer pour qu'ils aillent voir ailleurs, mais c'est surtout que le moment des agapes est pour eux fondamental.

Eux : ce sont les oxythereas funesta, petits scarabées poilus dont la carapace noire est parsemée de taches blanches, c'est cela qui leur a valu leur surnom de drap mortuaire, drôle de surnom s'il en est!

dd7cfc8483b54d092bbc36442c3b8348.png
Bon, il faut savoir quand même que ces petites bêtes causent de gros dégâts dans les vergers quand ils arrivent en nombre car ils s'attaquent aux bourgeons des fleurs pour manger pistil et étamines. Au jardin, je les laisse vivre leur vie, bien sûr ils abiment les pétales qu'ils piétinent sans délicatesse mais ces scarabées disparaissent au mois de juin aprés la ponte alors... je les laisse profiter de leur brève vie au soleil. 

23 octobre 2007

Une araignée nommée épeire

medium_epeire.jpg

Sûr et certain, je fais partie de ceux qui ont la crainte des araignées et il m'a fallu une bonne dose de courage pour m'approcher de celle-ci afin de la prendre en photo! J''avais trop envie de vous la montrer même si sa taille m'a quand même impressionnée. Par contre, j'ai bien fait attention de ne pas la déranger, on ne sait jamais...

L 'épeire est bien connue, c'est une bonne chasseuse d'insectes et elle a toute son utilité au jardin. Regardez-la dans sa position préférée.  Tête en bas elle attend patiemment les vibrations de sa toile qui lui indiquent que la chasse a commencé. La voilà prête au combat,  se dépêchant de projeter un filet sur l'insecte pris au piège et l'anesthésiant pour le neutraliser. Ses proies sont parfois très grosses et le combat qui s'en suit peut être rude mais l'épeire a de la ressource!

Chaque matin, patiemment elle refait sa toile car elle est bien incapable de réparer les dégâts causés par ses batailles. 

04 juillet 2006

LA CETOINE DOREE, HANNETON DES ROSES

medium_cetoine1.jpg
Vous l'avez sûrement remarqué, ce beau coléoptère qui butine sur les fleurs au soleil.
Ceux que nous avons au jardin ont une superbe couleur vert métallique et leurs élytres ont des dessins blancs, mais on en trouve des bleutés, des cuivrés, des bruns..Ils affectionnent tout particulièrement les roses(d'où leur surnom) et surtout, j'ai pu le constater, les roses jaunes. Pourquoi? ça c'est une énigme...Mais on les voit aussi sur les fleurs de lilas, de troènes, de pyracanthas...et de spirées comme sur la photo.

En fait, ils font plus que butiner car ils mâchouillent l'intérieur des fleurs et les abîment quelque peu ce qui ennuie beaucoup les amateurs de roses!

C'est un insecte considéré comme utile, sa larve qui ressemble à un ver de hanneton, se nourrit de débris de bois et de feuilles contribuant ainsi à l'amélioration du compost.

La population de ces coléoptères serait en diminution, certains pays comme la Belgique les ont déclarés espèce protégée.