Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01 septembre 2010

Bouturons les rhododendrons!

rhododendrons1.png

Je suis revenue d'un petit séjour dans les Pyrénées avec plein de boutures de rhododendrons dans ma valise. Cet arbuste ne se multiplie pas  facilement et  il ne faut pas être pressé car l'enracinement prend parfois plusieurs semaines. Ce n'est pas cela qui risque de me décourager.

Juste avant de partir, j' avais coupé des extrémité de tiges d'une quinzaine de centimètres et j' avais enlevé le maximum de feuilles.  Leur base enroulée  dans du sopalin mouillé (pour leur garder une bonne humidité), et protégée avec en plus une feuille de papier d'alu, elles ont été placées bien à plat dans un sac en plastique. Les boutures ainsi préparées voyagent bien mais il ne faut pas les oublier à l'arrivée!

Et ensuite?  Une fois de retour à la maison, il faut ( sans attendre)  défaire  l'emballage des  petites boutures, retailler les feuilles à leur extrémité, appliquer un peu de poudre d'hormone si on en a, enfoncer chaque petite tige dans un pot rempli de tourbe humide et arroser.

Pour mettre toutes les chances de mon côté, je pratique le bouturage à l'étouffée. Pour cela, je fiche des bouts de bâtons dans le substrat sur le pourtour du pot et je place ce dernier dans un sac plastique transparent que je ferme hermétiquement. Les bâtons sont là pour éviter que les feuilles ne soient en contact avec le plastique. Bien sûr, je laisse le pot bien à l'ombre et je patiente...

Essayez, c'est toujours amusant de préparer quelques boutures et quand en plus on les réussit alors là, c'est super!

 

24 juillet 2010

Quelques boutures de lauriers-roses

laurier-rose3.png

Il y a longtemps que je n'avais pas multiplié mes lauriers-roses! Autrefois, je bouturais ces plantes chaque année et je préparais de petits pots que j'avais plaisir à donner à mes amies mais elles sont maintenant bien pourvues dans ce domaine.

Hier, ma soeur m'a demandé si je pouvais lui en préparer, du coup, ce matin de bonne heure, j'ai vite attrapé mon sécateur pour couper quelques petites tiges et les apprêter avant de les mettre dans l'eau.

Le laurier-rose peut se bouturer de deux façons, soit dans l'eau, soit dans un pot rempli d'un mélange de terreau et de sable, je préfère la première solution qui est rapide et qui me permet de réaliser de nombreuses boutures en même temps. La technique est simple, il suffit de couper des tiges de l'année et d'ôter toutes les feuilles en ne laissant que les deux ou trois dernières que l'on retaille à moitié, puis de laisser ces tiges  à l'air libre (à l'ombre bien sûr) pendant au moins 1/2 h pour qu'elles cicatrisent un peu.

Les boutures ainsi préparées sont mises dans des verres d'eau laissés dans un lieu clair et chaud. Les racines apparaissent assez rapidement . Quand elles sont suffisamment développées, alors il est possible de les installer dans des pots remplis de terreau.

25 avril 2010

Aimez-vous les corêtes du Japon?

corêtes.png

Ce sont des arbustes que j'ai plantés il y a quelques années.  En fait, à l'origine, j'avais fait des boutures de tiges récupérées au cours d'une balade, elles avaient toutes fait de belles racines et une fois replantées avaient donné des arbustes bien vigoureux.  Les corêtes du Japon ont une jolie floraison jaune tout en pompons qui couvre les tiges très flexibles de ces arbustes que j'affectionne tout particulièrement. Très facile à vivre, ils n'ont pas d'exigences particulières et ne demandent qu'à se développer.  C'est là justement ce qui peut déplaire à celui ou celle qui les adoptent : les corêtes du Japon font beaucoup de rejets et prennent leurs aises en tous sens, finissant par devenir quelque peu envahissants.

La taille? Je raccourcis les tiges après la floraison, c'est la meilleure façon de les voir se couvrir de fleurs l'année suivante. Quant aux boutures, si ça vous tente d'essayer,  faites-les en aôut / septembre, vous aurez toutes les chances de les réussir.

05 octobre 2009

Toujours en beauté les sauges fleuries

sauge2.png

Quelle vaste famille que celle des sauges, on finirait par s'y perdre tellement elles sont nombreuses.

sauge3.png

De la sauge installée dans le carré des aromatiques à celles qui fleurissent une bonne partie de l'année, la palette est large et le choix parfois difficile.

sauge.pngSauge microphylla dont la belle "hot lips", sauge chamaedryoide au magnifique ton bleu, sauge jamensis au port érigé, sauge sclarée indigène dans le midi, sauge officinale si précieuse en plante condimentaire...et tant d'autres! Elles ont des couleurs vives  ou douces dans les tons de rouge, de rose, de bleu  dont on ne se lasse pas.

Vous pouvez compter sur elles pour fleurir un massif ou des jardinières et comme elles sont vraiment faciles à cultiver, ces plantes ne sont que du bonheur. Soleil, terre ordinaire, une taille en fin d'hiver et les voilà contentes.

A vrai dire je les trouve toutes à mon goût mais j'apprécie tout particulièrement la sauge de Graham qui fleurit sans discontinuer pendant de longs mois et qui ne craint ni le gel ni la sécheresse.

sauge4.png

Les boutures sont faciles à réaliser, il suffit de couper une tige d'une quinzaine de centimètres et d'enlever toutes les feuilles et pousses latérales, ne laissez que les feuilles de l'extrémité et plantez cette bouture dans un mélange de terreau et de sable. Profitez de cet automne si doux pour procéder à cette opération.

sauge1.png

07 février 2008

Graines de laurier-rose

a02e655273a254d6509f79cd0cafc365.jpg

Quelques gousses de laurier-rose ont échappé au sécateur à l'automne et en ce moment elles sont ouvertes et offrent au vent leurs fines graines qui ne demandent qu'à s'envoler.

Bien sûr il est possible de tenter des semis avec celles que l'on peut récupérer mais franchement il est bien plus facile de multiplier cette plante par bouturage ou marcottage.

Vous voulez quand même tenter l'expérience? Alors, semez vos graines dans un mélange de tourbe et de sable, maintenez une bonne humidité et surtout laissez vos semis à la chaleur, au moins 20 degrés pas moins,  sinon la levée ne se fera pas.

Essayez plutôt de faire des boutures, c'est simple, et vous aurez rapidement des plants de bonne taille. Les boutures mises dans l'eau s'enracinent trés bien, à faire au printemps (bouture herbacée) ou en été sur du bois semi-ligneux.

Allez, tenez-moi  donc au courant de vos essais de multiplication du laurier-rose!

22 décembre 2005

FAIRE POUSSER UN ANANAS.


C'est la pleine saison des ananas et on en trouve de superbes dans le commerce . J'en ai acheté un hier pour le dessert et je vais le bouturer .

medium_dsc00008.jpg

Comment procéder ? Il faut sectionner la rosette de feuilles en laissant 2 cm de chair et laisser sécher toute une journée . Je vais ensuite enterrer légèrement la partie charnue cicatrisée dans un mélange de tourbe et de sable .

Surtout n'arrosez pas, pulvérisez juste un peu d'eau sur les feuilles, cela suffit amplement, le mélange terreux doit rester pratiquement sec.C'est un bouturage qui se pratique à l'étouffée, c'est à dire en milieu clos et humide . Plantez 2 bâtons plus grands que la bouture dans le pot et placez votre potée dans un sac plastique transparent que vous fermez (les bâtons évitent le contact avec le plastique).

Je vais installer le pot avec la bouture dans un endroit bien chaud, prés d'un radiateur car il faut une chaleur de fond d'au moins 24 degrés pour que les racines se forment. Dés que celles ci apparaîtront on pourra commencer à arroser un peu la plante, mais, pas d'excès.

.

Patience, il faut bien 3 mois pour que l'ananas soit enraciné . Il fera une jolie plante d'appartement mais ne comptez pas trop en savourer les fruits, il ne faut quand même pas rêver!