Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09 février 2006

MAGNIFIQUE ANTHURIUM

Quelle prestance cet anthurium ! Vous avez vu ce rouge éclatant ? Pas étonnant que le botaniste qui la découvrit en Colombie en soit resté bouche bée. En plus, cette épiphyte se paye l'originalité de pousser dans les arbres mais aussi sur le sol, surprenant ! Pour la petite histoire il s'appelait Edouard André (d'où le nom d'anthurium andreanum) et fit cette belle découverte en 1876.

medium_petit_dsc00003.5.jpgCertaines espèce peuvent mesurer jusqu'à 1m mais en général ceux que nous avons chez nous ne dépassent pas 30cm, ils sont du reste plus faciles à cultiver .

Si vous en avez un , vous avez pu vous rendre compte que le grand problème avec lui, c'est son exigence d'humidité ambiante. Il faut pulvériser souvent le feuillage avec une eau non calcaire. Le mieux est de mettre le pot sur des gravillons dans une soucoupe à moitié remplie d'eau, celle-ci en s'évaporant va créer une atmosphère humide.

Planté dans un mélange drainant (tourbe, sphaigne) il ne supporte ni la sécheresse ni un substrat gorgé d'eau, les arrosages doivent donc être faits à bon escient (laissez légèrement sécher entre deux arrosages)

Après la floraison, il faut couper la hampe florale, et si tout va bien votre anthurium refleurira .Si vous l'avez installé dans un endroit lumineux (sans soleil direct) à une température de 18 degrés et si vous maintenez une bonne humidité ambiante, il ne devrait pas y avoir de problème.

L'espèce d'origine portait des spathes (bractée) rouges, maintenant on en trouve dans les tons de rose, saumon, blanc.

Mais moi, c'est le rouge vif que je préfère!