Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 octobre 2011

Les mantes religieuses préparent la génération à venir

animaux,insecte,mante religieuse,reproduction

En septembre/octobre,  les mantes religieuses femelles trainent de gros abdomens. Le temps des accouplements  passé, elles  pondent 200 à 300 oeufs qui resteront à l'abri dans un cocon très structuré que la mante fabrique sur un support (ici sur la photo c'est un montant en bois, mais on en trouve sur les murs ou sur de grosses pierres comme sur la dernière photo).

animaux,insecte,mante religieuse,reproduction

D'abord mou et de couleur claire (photo ci-dessus où il est tout récent), le cocon (oothèque) sèche, durcit et devient plus foncé, il adhère puissamment à son support et lorsqu'on essaie de l'enlever il laisse des traces.

animaux,insecte,mante religieuse,reproduction

Conçu pour résister au temps et aux intempéries, il protège bien les oeufs qui y passent plusieurs mois avant d'éclore. Au printemps de petites larves sortent et l'oothèque désertée ( photo ci-dessus) reste longtemps en place.

Beaucoup de petites mantes religieuses se font dévorer par d'autres insectes avant d'atteindre l'âge adulte, cela régule leur population.

04 octobre 2010

Visite surprise...

sauterelle.png

Un sautillement sur mon oreiller m'a réveillée en sursaut : une sauterelle verte s'était  invitée pour la nuit ! A vrai dire elle n'a pas eu l'air d'apprécier le fait d'être enfermée avec moi et c'était réciproque, j'ai donc tenté de l'attraper afin de la remettre dans le jardin. La petite bête ne s'est pas laissée  approcher comme ça, elle a bondi d'un côté, de l'autre, s'est positionnée en haut du mur, attendant que je sois près d'elle pour prendre son élan et aller se poser ailleurs. Pas facile, pas facile  de chasser la sauterelle à 3h du matin!

En désespoir de cause, lassée de gesticuler mais ne voulant pas dormir avec cette petite bête dans la chambre, j'ai jeté un voilage sur elle et c'est ainsi que je l'ai eue, il a ensuite suffit que je secoue le tissu dehors pour qu'elle s'en échappe et reparte en quelques bonds retrouver la fraîcheur du jardin.

Ce matin en ouvrant les volets j'en ai repéré une près de la terrasse, est-ce elle qui m'a tenue éveillée une partie de la nuit ?

Allez-donc savoir, elles se ressemblent toutes!

06 juillet 2010

Petite histoire : vol d'oiseau interrompu...

oiseau 3.png


Trop sûr de lui, il  volait à toute allure et s'est pris de plein fouet la vitre de la porte-fenêtre contre laquelle il a été taper. Assommé, le petit oiseau est resté prostré et je me suis vite empressée d'aller enfermer Cajou et Chipie de peur qu'elles ne se jettent sur lui, ces deux chattes sont très vives dés qu'il s'agit d'attrapper les oiseaux.

oiseau 2.png

Je l'ai surveillé un moment. Il est resté immobile, sonné, puis s'est un peu ébroué et a commencé à avancer tout doucement, se dandinant sur ses pattes. Apparemment il n'avait rien de cassé. Après quelques petits bonds d'entrainement  il a battu des ailes pour s'élever et se poser sur la branche d'un arbuste tout proche.

Et puis  brusquement il s'est envolé, finalement son aventure n'aura pas été si grave, tant mieux!

 

23 juin 2010

Les cigales : enfin les voilà!

Cigales, vous êtes drôlement en retard cette année!

cigale.png

En 2009 les cigales étaient arrivées début juin et voilà que cette année elle se sont fait attendre! L'été est là officiellement depuis quelques jours et il nous manquait quelque chose, mais oui c'était trop calme, l'air ne résonnait pas des stridulations incessantes de nos chères chanteuses. Enfin les voilà, les premières se sont manifestées ce matin et je suis toute contente de les entendre.

Bien sûr, elles ne sont pas encore très nombreuses et leur chant n'est que sporadique mais d'ici quelques jours, le jardin va bruire et ce sera comme cela jusqu'à la fin du mois d'août ou au mieux au début du mois de septembre.

Ciel bien bleu, soleil et cigales : le trio gagnant de l'été est réuni dans le midi!

 

 

 

05 juin 2010

Un oisillon sous les tuiles

oisillon1.png

Bien au chaud dans son nid, à l'abri des éventuels prédateurs qui pourraient le découvrir, l'oisillon attend patiemment que ses parents reviennent lui donner la becquée. Pourvu qu'un des matous qui rôdent dans les parages n'ait pas la mauvaise idée de grimper jusque là!

Le nid n'est pas l'oeuvre d'un grand architecte, il n'est rien de plus qu'un assemblage léger dans lequel l'oisillon est confortablement installé, comme le font les martinets peu soucieux de faire des constructions solides.

Bientôt, le petit oiseau sera assez grand pour se débrouiller tout seul et prendre son envol, souhaitons-lui de rencontrer le moins d'embûches possibles.

Cette note écrite et restée en brouillon (eh oui, il m'arrive d'en oublier quelques unes!)  illustrait une photo donnée le mois dernier  par mon amie Laurette.  Depuis, l'oiseau a quitté son nid pour conquérir sa liberté.

06 mai 2010

L'ultime combat...

insectes.png

Dure loi de la nature. Attirée par l'agréable senteur de la fleur d'ail et  par les étamines colorées de cette dernière, la petite guêpe n'a pas vu le danger et s'est trouvée empêtrée dans les fils tendus par son prédateur. Battements d'ailes, tentatives d'évasion, rien n'y a fait, la petite araignée jaune  bien concentrée sur sa proie, s'est vite dépêchée de s'emparer de sa victime et de lui injecter son venin paralysant.

Point de salut pour la guêpe. Vite immobilisée et entrainée par son agresseur elle finira vidée de sa substance.

02 juin 2009

Que faire?

chat.png

Encore une fois, je regarde désolée les jeunes plants que j'avais installés dans une jardinière et qui sont tous écrasés, on dirait qu'un petit rouleau compresseur est passé par là!

Pas difficile de trouver les responsables de ces dégâts : Cajou et Chipie (décidément celle-ci porte bien son nom...) sont en train de se prélasser chacune dans une jardinière.

Hé les minettes, je ne suis pas contente du tout! Mais que faire? Les chats c'est bien connu sont têtus et il n'est pas facile de les détourner de leurs penchants. A peine chassées revoilà mes coquines de nouveau installées sur leur tapis végétal, il faut vraiment que je fasse quelque chose si je veux avoir quelques fleurs.

Pas question d'utiliser du répulsif chimique, me reste donc les solutions "douces". Leur faire peur en faisant du bruit quand je les surprends à sauter dans les jardinières par exemple. Je pourrai aussi utiliser un pulvérisateur à eau à laquelle j'aurais mélangé un peu de moutarde,  mais je me vois mal les asperger en permanence.

Finalement je vais me tourner vers des produits tout simples que je mettrais dans les jardinières : poivre, boules de naphtaline ou tout bonnement quelques écorces d'agrumes ou une bonne couche d'écorces de pins de gros calibre.

Pourvu qu'un de ces procédés les dérange!

24 mai 2009

Le papillon et le scarabée

papillon.png

Sous le soleil du matin, les papillons passent de fleur en fleur et les valérianes les accueillent volontiers. J'ai pris de nombreuses photos dans une douce lumière et j'ai sélectionné celle-ci pour cette note.

Le papillon semble toiser le petit scarabée (cétoine) qui n'a rien à faire de sa présence. Les cétoines ne sont pas des insectes bien farouches et il est du reste trés facile de les approcher surtout quand ils sont occupés à butiner le coeur des fleurs en les piétinant...

Bon dimanche.

19 janvier 2009

Un écureuil peu farouche

 

ecureuil2.png

Je l'ai repéré alors qu'il descendait de l'arbre où il était perché et il s'est attardé au pied de ceui-ci, cherchant quelque pomme de pin à se mettre sous la dent. L'approche a été trés lente pour ne pas lui faire peur, petit pas par petit pas je me suis avancée vers lui et il a fini par m'oublier ou du moins par ne pas se sentir menacé.  J'ai eu tout le temps nécessaire pour bien l'observer. Le voilà qui trouve ce qu'il cherche, il se pose sur son arrière train et mange en faisant du bruit car ses puissantes incisives attaquent la coque du fruit souvent trés dure comme celle des amandes où il fait une entaille en forme de V.

Zut, un corbeau arrive et là c'est la panique, l'écureuil effrayé monte retrouver l'abri des branches. Dommage!

24 octobre 2008

La zygène et la sauge

 

zygene1.png

La photo a été prise au début du mois alors que le joli petit papillon se gorgeait de nectar sur une fleur de sauge. Des zygènes, on en voit tout l'été, ce sont des papillons qui butinent tranquillement de fleur en fleur, elles ne sont pas stressées, pas pressées, rien à voir avec leurs congénères qui sont de véritables feux-follets.  Les zygènes savent prendre leur temps et se laissent facilement photographier.

Vous avez vu leur couleur?  Un beau vermillon et un noir intense permettent à ses prédateurs de la repérer et de l'éviter car elle renferme des substances vénémeuses qui lui donnent un goût trés désagréable. Mais hélas l'astuce ne marche pas à tous les coups et elles se font parfois croquer!

Rouge sur rouge, quand même, il faut avoir l'oeil attentif!