Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10 août 2010

Le palmier et le terrible papillon

palmier.png

Terminaison des palmes desséchées, le palmier que j'avais planté il y a maintenant 18 ans a bien perdu de sa superbe.

Qu'il était beau ce canariensis avec ses longues palmes arquées bien vertes! Depuis le printemps il a  changé, il a fallu couper toutes les palmes brunies dont la base était éclatée par endroit.

paysandisia1.png

Des amas de sciure  se sont tassés autour du speudo tronc et des trous sont apparus sur les coupes des anciens pétioles.

Pas de doute possible, mon canariensis est attaqué par le terrible papillon d'origine argentine : le paysandisia archon. Il est présent en France depuis onze ans et pond ses oeufs sur les palmes. Les larves qui naissent causent de graves dégats en creusant de grandes galeries jusqu'au coeur du palmier qui a bien peu de chance de survivre.

paysandisia .png

Une fois la métamorphose accomplie, la larve transformée en papillon s'extrait  de son cocon et un nouveau cycle recommence.

Le papillon que j'ai pu photographier venait de sortir, ses ailes n'étaient pas encore bien déployées et il ne pouvait pas encore s'envoler, ce qui explique que j'ai pu le prendre sous toutes les coutures. C'est un beau spécimen qui atteint facilement une bonne dizaine de centimètres et dont la morphologie et les couleurs ne prêtent  pas à confusion.

paysandisia.png

Difficile voire même impossible de combattre un tel adversaire, il faut arriver à tuer les larves puis empêcher d'autres papillons de venir se reproduire sur les palmes, la tâche est ardue!

24 juillet 2010

Quelques boutures de lauriers-roses

laurier-rose3.png

Il y a longtemps que je n'avais pas multiplié mes lauriers-roses! Autrefois, je bouturais ces plantes chaque année et je préparais de petits pots que j'avais plaisir à donner à mes amies mais elles sont maintenant bien pourvues dans ce domaine.

Hier, ma soeur m'a demandé si je pouvais lui en préparer, du coup, ce matin de bonne heure, j'ai vite attrapé mon sécateur pour couper quelques petites tiges et les apprêter avant de les mettre dans l'eau.

Le laurier-rose peut se bouturer de deux façons, soit dans l'eau, soit dans un pot rempli d'un mélange de terreau et de sable, je préfère la première solution qui est rapide et qui me permet de réaliser de nombreuses boutures en même temps. La technique est simple, il suffit de couper des tiges de l'année et d'ôter toutes les feuilles en ne laissant que les deux ou trois dernières que l'on retaille à moitié, puis de laisser ces tiges  à l'air libre (à l'ombre bien sûr) pendant au moins 1/2 h pour qu'elles cicatrisent un peu.

Les boutures ainsi préparées sont mises dans des verres d'eau laissés dans un lieu clair et chaud. Les racines apparaissent assez rapidement . Quand elles sont suffisamment développées, alors il est possible de les installer dans des pots remplis de terreau.

15 juillet 2010

A découvrir : le fuchsia du cap

fuschia du cap.png

Cette plante n'a de fuchsia que le nom car elle appartient à une autre famille (celle des scrophulariacées) mais ses fleurs font penser à celles de certains fuchsias d'où cette appellation de fuchsia du Cap.  Acheté tout petit alors qu'il était dans un godet, le phygelius capensis (c'est son vrai nom botanique) que j'ai planté il y a 5 ans a grandi et fait des rejets que je laisse en place pour avoir une touffe plus importante.

Elancée,  avec des fleurs en trompettes regroupées en haut de chaque tige, cette plante vivace est jolie et ne me demande  que peu d'entretien. Ici le sol est bien drainant et cela lui convient parfaitement, je l'arrose régulièrement mais sans excès et je la taille en début de printemps. Ici les hivers ne sont pas très rigoureux donc je ne le protège pas mais si vous habitez une région où les gelées sont fortes, il vaudra mieux mettre un paillage à son pied.

C'est en été qu'on bouture cette plante, vous pouvez donc le faire dés à présent.

09 juillet 2010

Pensons au troène

troene.png

Comment ce troène est-il arrivé dans le jardin? Je ne sais pas mais ce qui est sûr c'est qu'il s'y est invité car je ne l'ai pas planté! Il est bien installé maintenant et restera là.  Ma foi, il a bien fait d'élire domicile ici, son feuillage persistant est agréable en hiver et en ce moment il embaume avec ses grappes de fleurs blanches-crème qui attirent les abeilles. Après la floraison apparaitront les petits fruits ronds, qui deviendront noirs en mûrissant, les oiseaux en raffolent et s'en nourrissent tout l'hiver.

Si vous voulez composer une haie avec des troènes ou tout simplement en installer un dans un coin de votre jardin, sachez que cet arbre de taille modeste (3m quand il est adulte) est peu exigeant sur la nature du sol et il supporte même le calcaire, ce qui est loin d'être le cas pour de nombreux végétaux. Il se taille bien, est peu sujet aux maladies et se marie facilement à d'autres arbustes pour former de belles haies libres.

Franchement, c'est un sujet auquel il faut penser quand on aime les arbustes décoratifs toute l'année.

06 juillet 2010

Petite histoire : vol d'oiseau interrompu...

oiseau 3.png


Trop sûr de lui, il  volait à toute allure et s'est pris de plein fouet la vitre de la porte-fenêtre contre laquelle il a été taper. Assommé, le petit oiseau est resté prostré et je me suis vite empressée d'aller enfermer Cajou et Chipie de peur qu'elles ne se jettent sur lui, ces deux chattes sont très vives dés qu'il s'agit d'attrapper les oiseaux.

oiseau 2.png

Je l'ai surveillé un moment. Il est resté immobile, sonné, puis s'est un peu ébroué et a commencé à avancer tout doucement, se dandinant sur ses pattes. Apparemment il n'avait rien de cassé. Après quelques petits bonds d'entrainement  il a battu des ailes pour s'élever et se poser sur la branche d'un arbuste tout proche.

Et puis  brusquement il s'est envolé, finalement son aventure n'aura pas été si grave, tant mieux!

 

02 juillet 2010

Quand l'acacia se montre envahissant...

acacia.png

Cet automne il avait été sévèremet élagué car il était devenu  impressionnant et faisait trop d'ombre à mes massifs.

Est-ce dû à la froidure inhabituelle de l'hiver que nous avons eu? Toujours est-il qu'il a mis beaucoup de temps à refaire des  pousses, mais il est reparti d'un coup avec une grande vigueur. Il a maintenant une belle ramure en forme de boule plutôt esthétique.

Le problème avec cet arbre est qu'il émet de nombreux rejets et parfois même assez loin du tronc. J'arrache tous ceux que je vois mais il en sort toujours  par-ci par-là et ils poussent à la vitesse grand "V"! Au palmarès  des arbres à  croissance rapide, l'acacia se place sans problème dans les premiers.

Ces nouveaux sujets ont des épines molles qui durcissent quand les tiges grandissent et ils sont solidement ancrés dans le sol. Si vous attendez trop pour enlever ces importuns, vous aurez bien du mal à les déloger.

Enfin bref, tout ça pour vous mettre en garde contre cet arbre qui a certes un joli feuillage et surtout une belle floraison mais qui doit être surveillé sous peine de squatter tout le jardin.

28 juin 2010

Les capucines sont en grande forme

capucine.png
Cette année, celles que j'ai semées sont presque toutes de couleur orange, mais il y en a quelques unes au ton pourpre que j'aime tout particulièrement. Pour le moment mes capucines sont en grande forme, belles fleurs, feuillage vigoureux et surtout : pas le moindre puceron à l'horizon . Mais je surveille, j'inspecte  et je suis bien décidée à pas laisser ces bestioles les coloniser. Les pucerons affectionnent ces plantes et forment des masses agglutinées sous les feuilles et le long des tiges, une fois installés il est difficile d'en venir à bout alors le mieux est de faire en sorte qu'ils aillent voir ailleurs!

En prévention, je leur ai donné comme compagnons des oeillets d'Inde dont l'odeur est pour eux incommodante, la lavande a les mêmes effets, vous pouvez essayer. Dés que je constaterai l'apparition de ces premiers indésirables, je pulvériserai sur les capucines une solution préparée avec du savon de Marseille, c'est efficace et peu agressif.

J'aurai bien concocté un bon purin d'orties, solution très efficace pour ce type de lutte mais ici, les orties ne sont pas monnaie courante, dommage c'est écologique et ça ne coûte rien.

23 juin 2010

Les cigales : enfin les voilà!

Cigales, vous êtes drôlement en retard cette année!

cigale.png

En 2009 les cigales étaient arrivées début juin et voilà que cette année elle se sont fait attendre! L'été est là officiellement depuis quelques jours et il nous manquait quelque chose, mais oui c'était trop calme, l'air ne résonnait pas des stridulations incessantes de nos chères chanteuses. Enfin les voilà, les premières se sont manifestées ce matin et je suis toute contente de les entendre.

Bien sûr, elles ne sont pas encore très nombreuses et leur chant n'est que sporadique mais d'ici quelques jours, le jardin va bruire et ce sera comme cela jusqu'à la fin du mois d'août ou au mieux au début du mois de septembre.

Ciel bien bleu, soleil et cigales : le trio gagnant de l'été est réuni dans le midi!

 

 

 

22 juin 2010

La division du strelitzia


strelitzia1.png

Certains ne les aiment pas, les jugeant trop artificiels, d'autres adorent leurs couleurs vives et leur forme qui rappelle un tête d'oiseau, c'est selon. Moi, j' aime bien les strelitzias et je guette toujours l'apparition des boutons floraux. Je me souviens de ma déception quand la première année, les boutons avaient avortés. C'était de ma faute, je n'avais pas respecté le repos hivernal de cette plante. Depuis cet épisode, ils fleurissent régulièrement 2 fois par an et a un rythme de vie bien réglé : d'avril à novembre ils sont dehors puis  passent ensuite la mauvaise saison dans une pièce très claire, non chauffée mais hors gel.

Actuellement en pleine floraison, mes strelitzias ont  eu droit ces dernières années à un surfaçage avec apport de bon terreau. Il faudrait diviser les touffes car elles sont devenues trop importantes et les plantes sont maintenant un peu à l'étroit dans leur grand bac.  Cela fait 3 ans que je reporte cette opération mais là, je suis décidée à agir car la floraison finira par en pâtir. Je vais attendre que les fleurs soient toutes fanées et je  procéderai à la séparation des rhizomes, ça ne va pas être très facile vu la grosseur des  touffes et en plus il va falloir faire bien attention d'effectuer des coupes franches.

Chaque partie coupée doit comporter des racines et des feuilles : ça, c'est indispensable! Vu la taille actuelle de mes strelitzias,  je vais me retrouver avec quelques plantes supplémentaires qu'il va falloir replanter et soigner mais si je me débrouille bien ( si je n'abîme pas les racines)  ces nouvelles plantes devraient fleurir l'année prochaine, alors ça vaut quand même la peine de se décarcasser!

 

 

20 juin 2010

Bonne fête à tous les papas

la camargue1.png

Me voilà bien embarrassée au moment de choisir une photo pour souhaiter une bonne fête aux papas! Finalement mon choix s'est arrêté sur celle-ci, elle a été prise sous le soleil de cette magnifique Camargue riche d'une faune extraordinaire et où se regroupent des familles entières de flamants roses.