Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 septembre 2016

L'hibiscus moscheutos est un assoiffé

plantes,fleur,jardins, hibiscus

 

Pas question d'installer cette belle plante dans un massif et de l'arroser chichement.  L'hibiscus moscheutos est une plante des marais qui a besoin d'un sol riche et toujours frais, il faut donc veiller à lui apporter suffisamment d'eau pour que la terre ne sèche pas. En cas d'oubli ou de négligence, il va vite manifester son mal être : ses feuilles vont se chiffonner, pendre lamentablement et les boutons  floraux vont commencer à tomber.

Dommage, car la floraison de cet hibiscus est vraiment spectaculaire, ces fleurs aussi grandes que des assiettes se succèdent sans discontinuer de juin à septembre voire même plus tard si le temps est clément.

 

Bientôt l'automne. En octobre, il faudra lui apporter les soins nécessaires pour qu'il passe l'hiver sans encombre.  Coupez les tiges pratiquement à ras du sol et paillez pour protéger la souche du froid. Moyennant ces précautions vous verrez votre plante repartir de la base à l'arrivée du printemps, quand la terre se sera réchauffée, et là, vous assisterez à la croissance très rapide de votre hibiscus qui bien soigné atteint facilement les 1,5 m.

01 décembre 2015

La longue floraison du Solanum rantonnettii

 

jardins,fleurs,solanums,plantes

Début décembre et il est encore couvert de fleurs! Une touche bleu-violet bienvenue en cette saison. C'est un arbuste vigoureux au feuillage semi-persistant qui a une floraison imbattable par sa durée et sa générosité. Celui-ci est en fleurs depuis le printemps et ne s'est pas reposé depuis. Une aubaine pour le jardinier qui aime voir son jardin fleuri à bon compte car en plus il n'est guère exigeant. Exposition ensoleillée, arrosages modérés et  taille au printemps suffisent à le maintenir en pleine forme . Si l'envie vous prend d'adopter  cet arbuste buissonnant, sachez cependant qu'il craint le gel et que vous ne pourrez l'installer en pleine terre que dans les zones géographiques à climat doux. Il est cependant possible de le cultiver en pot et de le protéger en hiver, alors ne vous privez pas de ce solanum capable de fleurir de longs mois. 

Pour le multiplier, préférez le bouturage au semis, c,est facile et bien plus rapide, il suffit de prélever un rameau non fleuri d'une quinzaine de centimètres, d’ôter les feuilles de la base et de piquer cette tige dans un pot rempli de terreau humide. Pour une réussite maximale, placer sur le pot une cloche en verre ou un plastique transparent. A faire en fin d'été, réussite assurée! 

03 avril 2012

Le printemps est bien installé

 

fleurs,jardins,pervenche

Et voilà ce besoin de biner, planter et tailler qui revient avec les beaux jours.

Par où commencer tout le travail qui m' attend ? Le forsythia est en pleine floraison mais dés que celle-ci sera terminée, il faudra sortir le sécateur pour raccourcir les branches.

Le mois dernier, j'ai  rabattu mes fuchsias un peu dégingandés au sortir des mauvais jours , j'en ai profité pour faire quelques boutures dans du terreau et  je les ai  laissées à l'abri sous la terrasse, cela fait  de nouveaux pieds de cette plante que j'aime beaucoup.

De nombreuses vivaces n'ont pas résisté au froid que nous avons eu, les géraniums, les verveines, les anthémis  qui revenaient d'une année sur l'autre sont morts malgré leur protection, mes cycas ont jauni mais là je vais attendre en croisant les doigts pour que de nouvelles pousses apparaissent!

Allez, ce n'est pas le travail qui manque dans le jardin en ce moment ,il est temps d'y retourner ...

 

 

29 mars 2010

Adoptons les haies sans contrainte

kolkwitzia.png

Démodées les haies strictes taillées au carré, et c'est tant mieux!  Les arbustes plantés pour former des haies libres  se développent harmonieusement en gardant une forme naturelle qui leur convient bien. Parmi les arbustes qui constituent de belles haies il faut retenir ceux qui ont des floraisons intéressantes comme les  viornes, les ribes, les lilas, les lauriers-tin, les buddleias...et ceux qui brillent par la beauté de leur feuillage comme les photinias, les choysias ou les fusains,  beaux en toute saison. En jouant sur les variétés d'arbustes on peut avoir un écran végétal qui soit décoratif toute l'année et c'est bien appréciable. Et si en prime les fleurs sont odorantes alors là...vous aurez tout gagné!

Ces haies libres qui fleurissent et fructifient attirent les papillons, les insectes pollinisateurs ainsi que les oiseaux qui y trouvent gîte et couvert, elles sont à privilégier d'autant qu'elles demandent moins de travail que celles qui sont bien rectilignes.

Bien sûr, il faut quand même leur apporter quelques soins esthétiques. De temps en temps, une légère taille d'entretien est nécessaire de même qu'une taille de propreté : naturel ne veut pas dire négligé!

24 mars 2010

Promesse des beaux jours : les tulipes renaissent ...

tulipe3.png

Une tulipe en fleur, voilà qui en réjouit plus d'un. Simples, doubles, frangées, à fleur de lis ou perroquet, ces fleurs allient simplicité et élégance. Il y a tellement de variétés que forcément vous ne pourrez qu'en trouver à votre goût mais c'est à l'automne qu'il faut les planter pour avoir une floraison printanière, alors si vous avez oublié de le faire vous n'aurez plus qu'à admirer celles du voisin...

Les bulbes de tulipes ne craignent pas le froid et peuvent donc  passer l'hiver en pleine terre mais pour espérer avoir des fleurs d'une année sur l'autre, il faut laisser les feuilles jaunir entièrement après la floraison et ne les couper que lorsqu'elles sont fanées car c'est cela qui permet au bulbe de se régénérer.

La variété qui est en fleurs en ce moment  chez moi est toute simple mais d'une couleur superbe, je vous laisse l'admirer et je retourne au jardin!

17 mars 2010

Quelques branches cassées...

taille.png

Vent, neige pesante ont peut-être endommagé quelques uns de vos arbres et c'est  le cas des miens. Les oliviers ont souffert des difficiles conditions climatiques de cette fin d'hiver; ces arbres qui supportent sans broncher les assauts du mistral ne sont pas habitués à faire face au poids de la neige qui pèse sur leur branches feuillues. Cassées, vrillées, ces dernières ont été coupées proprement afin d'éviter tout problème microbien qui pourrait survenir du fait de ces blessures.

Faut-il appliquer du goudron ou du mastic sur la plaie? Les avis sont partagés à ce sujet, certains jardinier le font, d'autres pas, personnellement je ne mets rien car à mon avis, un arbre en bonne santé est capable de cicatriser sans problème une plaie bien nette si l'outil utilisé a été bien désinfecté.

Les rameaux et les branches à terre ont été ramassés et seront brûlés sans tarder : dans peu de temps les feux seront interdits pour éviter les incendies.

11 mars 2010

L'orme : l'arbre "guérisseur"

orme1.png

L'oeil est attiré par la couleur rose-rouge et l'appareil photo est là pour faire un gros plan de ces  fleurs très originales. Elles sont petites, mais tellement nombreuses que la ramure de l'arbre encore dénudé prend une belle teinte rouge.

Le bosquet d'orme qu'il y a dans le jardin se porte bien ce qui n'est pas le cas de bon nombre de sujets qui périssent attaqués par la graphiose. Cette maladie due à un champignon véhiculé par un coléoptère, entraine le déssèchement des feuilles et des rameaux ce qui  conduit à la mort de l'arbre. Si le vôtre est atteint, il n'y a pas d'autre solution que de le couper mais rassurez-vous, la plupart du temps,  l'orme repart de la base. Par contre la longévité du sujet s'en trouvera amoindrie. Un orme en bonne santé peut vivre plusieurs centaines d'années, cela ne sera pas le cas des repousses.

Associé à de nombreuses légendes, cet arbre avait parait-il le pouvoir de guérir les enfants mais il fallait pour cela respecter un cérémonial qui se déroulait auprès d'un orme en fourche. L'enfant devait être passé entre ces deux fourches pendant que les formules magiques étaient dites...Pour donner une telle forme à l'arbre, on fendait le tronc et on maintenait les deux parties à l'aide d'un lien, le temps finissait par consolider le tout.

C'est en tous cas un très bel arbre qui assure une ombre bienfaisante en été et qui résiste bien aux conditions climatiques : froid et chaleur ne l'incommodent pas.

08 mars 2010

Nîmes : encore de la neige!

neige3.png

Les belles journées ensoleillées que nous avons eues nous ont fait crier victoire trop tôt! Portée par des bourrasque de vent, la neige qui est tombée s'est accumulée en une épaisse couche d'une bonne trentaine de centimètres, voire plus par endroit : un évènement exceptionnel  à Nimes au mois de mars.

neige1.png

Cette neige est lourde, collante, elle fait plier lauriers-roses et autres arbustes à branches souples comme les spirées, les forsythias, les troënes. Le néflier du Japon  s'est affaissé, les bambous viennent caresser le sol, couchés par le poids, quant aux sauges on ne les voit même plus!

Il va falloir secouer les arbustes pour les soulager et leur permettre de se redresser,  faire un tour afin de constater les dégâts car sans aucun doute, quelques branches ont dû céder.

Décidément, cet hiver 2010 est bien rude.

 

11 février 2010

Fleurs d'hiver : les courageux perce neige

perce neige.png
Si vous avez eu la bonne idée de planter des perce-neige chez vous, vous devez vous en réjouir  en ce moment car leurs jolies petites fleurs  sont en plein épanouissement malgré la neige et le gel. Au coeur de l'hiver, ces petites plantes bravent les intempéries pour former de grands  tapis blancs; elles ne craignent pas le froid qui est même salutaire à leur floraison, et  s'adaptent en toutes régions.

Les petits bulbes sont installés en automne (pointe vers le haut) et laissés en place après la floraison ce qui  simplifie bien notre travail de jardinier.  En fait, l'entretien de ces plantes se limite pratiquement à la  division les touffes trop denses. Si vous devez effectuer cette opération attendez que la floraison soit bien terminée et que les feuilles aient séché. Et puis, pas question de laisser les bulbes attendre dans un coin  que le courage nous revienne, ils doivent être replantés immédiatement sous peine de se dessécher et ce serait bien dommage de les perdre!

Attention, les perce neige  sont toxiques.

21 janvier 2010

Arrosez votre spathiphyllum à bon escient

spathiphyllum1.png

Et zut, ce beau spathiphyllum que vous avez reçu en cadeau montre déjà des signes de fatique! Feuilles pendantes, jaunies ou noircies doivent vous alerter sur un problème d'arrosage. Réagissez.

Lorsque les feuilles pendent lamentablement c'est que la plante à soif, réhydratez le substrat. S'il est trop sec, l'eau va s'écouler sans imbiber le terreau, il faut arroser par petites doses successives ou faire tremper le pot dans une bassine d'eau. Dans ce dernier cas laissez égoutter le pot avant de le remettre sur sa soucoupe.

Vous constatez que les feuilles jaunissent ou noircissent ? Aïe, c'est que vous êtes trop généreux en matière d'apports d'eau : réduisez les arrosages! Le spathiphyllum  n'a besoin d'être arrosé que lorsque la surface du substrat est sèche. Les excès dans ce domaine sont dommageables car ils peuvent entrainer le pourrissement des racines.

Comme toutes les plantes, celle-ci doit recevoir moins d'eau quand la température est plus basse, mais pour son bien-être, brumisez son feuillage afin de maintenir une bonne humidité ambiante au niveau du feuillage.

Voilà, maintenant à vous d'être vigilant!