Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01 juillet 2008

Sous la férule...

 
1da3cef359198a9fddbd2bd5a41b2fad.png
Etre sous la férule de quelqu'un : ëtre sous son autorité. C'est ainsi que le Larousse définit cette expression qui évoque une plante puissante, bien connue de nos paysages méditerranéens : la férule.

Habitants du sud, vous n'avez pas pu ne pas la remarquer si vous avez croisé son chemin car elle est d'une hauteur impressionnante. La hampe florale portant des ombelles jaune s'élève vers le ciel pour culminer à 3 m. Sa tige creuse devient trés dure en séchant, il parait qu'elle était utilisée pour punir les écoliers récalcitrants; à l'époque on n'était pas trés regardant sur les châtiments corporels et les petits gamins n'avaient qu'à bien se tenir devant le maître d'école!

b567f24cb9f6d7590ac55108057c35bc.png

19 juin 2008

Tibouchina...un souvenir de vacances

6a8e467952b65a0d822ec3066de72988.jpg

Voilà une plante que j'ai découverte il y a de nombreuses années alors que nous étions en vacances, à l'époque j'avais craqué pour cet arbuste réputé fragile que j'avais ramené dans les bagages. Il m'a demandé quelques soins, c'est vrai car c'est un sujet qui ne supporte pas le froid et qui doit passer l'hiver dedans, bien à l'abri tout en bénéficiant de clarté et d'une certaine fraicheur ce qui rend son installation au séjour impossible.

Aux beaux jours il est rabattu et retourne dehors au soleil. Là  il se plait et fait de jeunes pousses qui ont l'originalité d'être couvertes d'un fin duvet rouge.

Je ne vous parle pas de la beauté des fleurs, il vous suffit de regarder la photo pour l'apprécier!

 

16 juin 2008

Rencontre dans le jardin...

409a6eaed50c9b3ba79849eeeed1abeb.png

Diner tout seul c'est bien triste se dit le petit coléoptère, mais il faut bien se nourrir alors il y va de bon coeur.

Soudain un compère arrive et le rejoint pour partager les agapes.

 Il est le bienvenu. Le criocère puisqu'il s'agit de lui est partageur. Pas besoin de se fâcher et de défendre sa pitance, il aime les pétales et il y en a tellement à son goût qu'il ne se tracasse pas.

ce6ac325229142da483b5bbff4c351a9.png

Les voilà tous les deux en train de s'empiffrer sur une autre fleur de ciste. Quand ils sont à plusieurs sur une plante vous pouvez être sûr qu'ils ne laissent pas grand chose.

Pas du tout effarouchés par ma présence, trop occupés par leur tâche, ils ne pensent pas à s'envoler et pour les déloger il faut vraiment y mettre du sien. Un rien paresseux, ils se laissent tomber dés qu'ils sentent un contact et si vous avez du  courage, vous n'avez plus qu'à les ramasser pour vous en débarrasser...

Je vais quand même vous donner un petit truc qui vous permettra de les tenir à l'écart de vos protégées : récupérez systématiquement le marc de café et mettez-le au pied de vos plantes, vous verrez c'est efficace.

 

10 juin 2008

De l'intêret des géraniums sauvages

4ec3b1df530d7d02621dd8643ff3d578.png

Avec le temps qu'il a fait et toute cette pluie qui est tombée, le jardin attend impatiemment la sortie de la tondeuse mais avant de me lancer dans cette opération je vais quand même photographier les géraniums sauvages qui poussent au milieu des herbes, les agrémentant de leurs petites fleurs roses.

Il y en a de différentes variétés et le plus connu d'entre eux est certainement celui aux feuilles trés découpées et aux fruits en forme de bec allongé qui lui ont valu le surnom de bec de grue. Si cette dénomination ne vous dit rien, vous le connaissez alors peut-être sous son autre appellation d'herbe à Robert.

Envahissants, les géraniums sauvages poussent à grande allure et j'ai beau les enlever ils reviennent toujours!

Ah, j'allais oublier de vous donner  une info importante les concernant : ce sont des plantes médicinales et leur odeur fait fuir les moustiques. Ecrasez quelques feuilles et  laissez-les dans une coupelle, effet garanti...ou presque!

 

04 juin 2008

Sauvetage matinal

4b2070781363a63a35cf75337cddb11e.png

Souvent, au saut du lit, je fais un petit tour dans le jardin, mais ces jours-ci tout était tellement détrempé que je me suis abstenue de cette sortie matinale. Par contre, hier matin le soleil était au rendez-vous et je me suis dépêchée d'aller voir si mes plantes n'avaient pas trop souffert des brutales averses.

Et j'ai bien fait! Je suis arrivée à temps pour sauver un hérisson de la noyade. Il nageait le museau hors de l'eau et cherchait désespérement à sortir de là, mais les parois lisses de la piscine l'empêchaient de rejoindre les margelles.

Vite, l'épuisette. En un rien de temps la petite bête a été sortie de ce mauvais pas et déposée sur la terre ferme. Sous le choc, frigorifiée, apeurée mais bien vivante.

51c3057aeb2288c30e9fe667b49ad249.png

Le hérisson sauvé des eaux est resté au chaud dans la maison,  le temps pour lui de se remettre de ses émotions. A portée de museau j'avais disposé un peu de nourriture pour chat afin qu'il puisse se nourrir et de l'eau pour qu'il puisse se désaltérer.  Chaleur, calme et nourriture voilà de quoi lui permettre de reprendre du tonus et effectivement il a vite retrouvé la forme.

En fin de jounée, à l'heure qui est celle où d'habitude il peut sortir sans danger, je l'ai remis en liberté et il est parti dans les buissons, loin des regards.

f752d129d7368e1b1df91ee3c861b5cb.png

C'est un adulte de bon poids, j'espère qu'il restera dans le jardin, et que j'aurai l'occasion de le revoir un soir au crépuscule...mais dans d'autres circonstances.

En tous cas je peux vous dire que c'est un sacré nageur!

31 mai 2008

Discrète orchidée...la beauté se cache!

91f3d4d99d09b344ec1cc26bb220e2dc.png

Décidement le jardin me reserve toujours des surprises! Ce matin en enlevant quelques mauvaises herbes, j'ai découvert une superbe orchidée, cachée prés de l'oranger du Mexique. Les couleurs rose-mauve et pourpre de ses fleurs sont attirantes, sa taille n'est pas trés grande mais sa tige fine se dresse fièrement.

Si par bonheur vous en rencontrez une dans votre jardin, faites un détour avec votre tondeuse pour ne pas la supprimer, ce serait bien dommage!

Il faut quand même que je vous donne le nom de cette beauté, c'est un ophrys scolopax que l'on surnomme ophrys oiseau ou ophrys bécasse. Vous trouvez que ce dernier surnom est plutôt drôle? C'est sûr, on aurait pu trouver une dénomination plus poétique pour une si belle fleur!

29 mai 2008

Des scarabées au coeur des fleurs

2556929a994e03540accd8dff31f8f9c.png

Aux premiers rayons chauds du soleil ils sont là, parfois seuls, mais le plus souvent préssés les uns contre les autres, partageant le repas que constituent pour eux les fleurs du jardin. Ce matin la gaillarde n'avait pas son mot à dire, ils étaient plusieurs à piétiner son coeur et à s'empiffrer sans vergogne, d'ailleurs ils étaient tellement occupés qu'ils n'ont même pas fait attention à moi.

Certes ils ne sont pas farouches et il faut vraiment les bousculer pour qu'ils aillent voir ailleurs, mais c'est surtout que le moment des agapes est pour eux fondamental.

Eux : ce sont les oxythereas funesta, petits scarabées poilus dont la carapace noire est parsemée de taches blanches, c'est cela qui leur a valu leur surnom de drap mortuaire, drôle de surnom s'il en est!

dd7cfc8483b54d092bbc36442c3b8348.png
Bon, il faut savoir quand même que ces petites bêtes causent de gros dégâts dans les vergers quand ils arrivent en nombre car ils s'attaquent aux bourgeons des fleurs pour manger pistil et étamines. Au jardin, je les laisse vivre leur vie, bien sûr ils abiment les pétales qu'ils piétinent sans délicatesse mais ces scarabées disparaissent au mois de juin aprés la ponte alors... je les laisse profiter de leur brève vie au soleil. 

26 mai 2008

Grosse averse sur le Gard

Il pleut sur Nimes et ici c'est un évènement dont tout le monde se méfie car quand les trombes d'eau s'abattent sur la ville, c'est assez impressionnant.

Petite accalmie quand même maintenant et je viens d'en profiter pour faire quelques photos. Les fleurs ont souffert mais pas toutes et certaines restent même trés photogéniques malgré les intempéries.

Petit tour d'horizon...

 

27e318a387985897de73edba350eaa11.png

Les lauriers-roses qui ont démarré leur floraison il y a quelques semaines ont leurs pétales bien mal en point mais les boutons sont beaux avec leur goutte d'eau.

 

957c91d372a3364d5022b0d972444f7f.png

Sur la terrasse mon abutilon mégapotamicum a bien résisté : celui-là je le chouchoute ecore plus que les autres!

 

00571268e03907090c88ef982341cdea.png

Le rosier grimpant a bien du mal à se remettre de cette averse, les fleurs épanouies sont hachées, heureusement il y a une multitude de bourgeons qui ne sont pas encore ouverts.

0ba56c9d7849e086f6780dd5402fc0f4.png

Dans le massif  les coquelourdes ont un petit air penché mais j'en découvre une bien droite et ces pétales ont gardé les gouttes d'eau... à ne pas rater.

6ce73ddc0af3942309a83af316dc8a9a.png

Les mufliers eux aussi ont courbé l'échine et laissent les perles d'eau descendre doucement de leurs fleurs.

85716bc8501103be2ca4331c71a03b61.png

Allons voir le bassin. Il a fini de se remplir avec toute cette pluie et à sa surface les nénuphars ne sont épanouis, ils attendent un rayon de soleil pour se montrer sous leur meilleur jour.

 

82d15a200acd829e924d494aa48b6c84.png

Prés du bord, les cistes sont encore tout frippés mais bien ouverts...

a63675fb7c2642a46c6796536f59ac3e.png

Et les euphorbes toujours présentes apportent une note sauvage

bf34ba081573212db2ce6e4b38f1905c.png

Les oliviers? Tous en fleurs en ce moment et leurs branches se sont affaissées sous le poids. On verra bien si la floraison tient ses promesses!  

 

21 mai 2008

Une fleur extraordinaire, dites-vous?

ce9d7dc1d65db7e7d7c4c85d95d7dd15.png

Je ne les avais pas vues! Mais oui, c'est vrai je vous assure qu'elle se fondaient dans le feuillage et que je suis tombée dessus par hasard. J'avais bien repéré qu'il s'agissait d'un tulipier de Virginie vu que ses feuilles ont une découpe particulière mais je n'avais pas vu les fleurs tellement leurs pétales tiraient sur le vert. Heureusement le coeur de chacune est cerné de orange et finalement c'est cette couleur qui a attiré mon regard.

1a9c370bdb3845eeb71538fada71c5ee.png

Voilà une fleur étonnante, discrète et d'une beauté indéniable. Elle se transforme en un gros fruit dont les graines peuvent être semées pour obtenir un nouveau sujet.

Vous voulez tenter l'expérience? Faites un mélange de sable et de terre et mettez-y les graines que vous aurez récupérées, les plantules devront être repiquées et grandiront assez vite mais ne comptez pas avoir une floraison rapide : le tulipier de Virginie nous fait patienter quelques années avant de nous offrir sa floraison.

16 mai 2008

Vous aimez la facilité?

6f44efd66098ad210b8e2d637ee79586.png

Etes-vous comme ces jardiniers impatients qui voudraient voir leurs semls déjà en fleurs et qui s'étonnent de voir leurs plantes dépérir par manque d'attention?

Si c'est votre cas, un bon conseil : tournez-vous vers les plantes sans tracas, celles qui sont tellement faciles à vivre que vous n'aurez que peu de soins à leurs prodiguer.

 

77f621a5853fba6828eec11fdd6bd737.png

Ici où la chaleur se fait rude dés le mois de juin, oubliez toutes ces belles fleurs qui vous font rêver mais qui ont besoin de nombreux arrosages.

Alors que planter?  Voici quelques pistes à suivre, cela devrait vous aider. Parmi les plantes qui supportent trés bien la sècheresse on trouve : les achillées aux grosses têtes de fleurs jaunes, les coréopsis à la longue floraison, les valérianes en blanc, rose ou rouge, les népétas aux epis mauves, les penstemons aux belles fleurs tubulaires, les potentilles herbacées trés résistantes, les sauges imbattables, les lantanas qui adorent la chaleur, les péroskias au bleu intense, les lavandes qu'on ne présente plus, de même que le romarin, les sédums et les orpins qui poussent même entre les pierres. Sans oublier bien sûr les éclatants gazanias, les magnifiques osteospermums, les belles gaillardes et les ficoïdes championnes des terrains secs.

cb4dbce861349c696a83cdc248563a1a.png

Allez, vous adoptez ce jardinage sans souci?