Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 juillet 2006

DES CAPUCINES TOUT EN RONDEURS


 

medium_dsc01888.jpg
C'est vraiment la vedette incontestée des jardins avec ses couleurs vives dans les tons rouges, jaunes,orangés, et sa facilité de culture.
On sème les capucines en avril- mai après avoir fait tremper les graines pour les ramollir et accélérer la germination, très vite les jeunes plants apparaissent et la floraison est assez rapide .
Les miennes sont en fleurs et devraient le rester jusqu'à l'automne. Les capucines aiment le soleil et les terres peu fertiles, il faut éviter de trop les arroser car sinon le feuillage se développe au détriment des fleurs. Il existe des variétés grimpantes et des variétés naines, les premières font de beaux écrans fleuris, les dernières font de superbes potées.
C'est une plante qui attire énormément les pucerons, il faut toujours être vigilant car colonisée par ces insectes elle perd de son attrait. Les fleurs sont comestibles, elles décorent les salades et y ajoutent un petit plus avec leur goût légèrement poivré, quant aux boutons, ils peuvent être utilisés comme les câpres.
Vous voyez ,c'est une plante incontournable au jardin!

 

 

 

 

 

 

08:50 Publié dans jardins | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : capucine, fleur, jardins, plantes

12 juillet 2006

LES VERVEINES HYBRIDES, VERVEINES DES JARDINS

medium_dsc03065.jpg
Elles retombent des suspensions où tapissent les massifs qu'elles éclairent de leurs coloris variés, ce sont les verveines hybrides.

Elles n'aiment pas avoir le pied au sec, pensez à bien les arroser surtout quand il fait très chaud et enlevez les fleurs fanées, inutile de fatiguer cette plante si florifère de mai à la fin de l'automne. En hiver je mets les potées à l'abri du gel, au printemps je taille et elles redémarrent! Les verveines se bouturent facilement et on peut aussi marcotter la plante c'est à dire coucher une tige sur la terre et la maintenir plaquée au sol, des racines apparaissent au point de contact avec la terre et il suffit de détacher délicatement ce nouveau pied de la plante mère et de le replanter .

Les verveines se déclinent en tons allant du mauve au violet en passant par le rose ,le rouge et le saumon et il existe aussi des variétés panachées. Vous avez le choix!

05 juillet 2006

LE PHLOMIS, SAUGE DE JERUSALEM

medium_dsc00509.jpg
Un jour en me promenant, j'ai vu cette plante avec sa floraison si étrange. Depuis, j'ai trouvé un petit bout de tige que j'ai bouturé et qui est devenu une grosse plante presque encombrante car elle déborde largement sur l'espace qui lui était imparti. Mais bon, tant pis, je la laisse vivre sa vie !

C'est une vivace, en hiver ses feuilles coriaces vertes dessus et blanchâtres dessous constituent un beau décor et, dès les beaux jours ses fleurs jaunes illuminent ce coin de jardin.
Elle ne demande pas un gros entretien, je nettoie la plante au mois de mars pour enlever les tiges sèches, c'est tout . Elle est peu exigeante sur la nature du sol et demande très peu d'eau même en été, il lui faut juste du soleil pour être bien fleurie .
C'est la plante idéale pour nos jardins du sud .

08:50 Publié dans jardins | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : phlomis, fleurs, jardins

04 juillet 2006

LA CETOINE DOREE, HANNETON DES ROSES

medium_cetoine1.jpg
Vous l'avez sûrement remarqué, ce beau coléoptère qui butine sur les fleurs au soleil.
Ceux que nous avons au jardin ont une superbe couleur vert métallique et leurs élytres ont des dessins blancs, mais on en trouve des bleutés, des cuivrés, des bruns..Ils affectionnent tout particulièrement les roses(d'où leur surnom) et surtout, j'ai pu le constater, les roses jaunes. Pourquoi? ça c'est une énigme...Mais on les voit aussi sur les fleurs de lilas, de troènes, de pyracanthas...et de spirées comme sur la photo.

En fait, ils font plus que butiner car ils mâchouillent l'intérieur des fleurs et les abîment quelque peu ce qui ennuie beaucoup les amateurs de roses!

C'est un insecte considéré comme utile, sa larve qui ressemble à un ver de hanneton, se nourrit de débris de bois et de feuilles contribuant ainsi à l'amélioration du compost.

La population de ces coléoptères serait en diminution, certains pays comme la Belgique les ont déclarés espèce protégée.

03 juillet 2006

TRES NATURE LA COQUELOURDE!

medium_dsc01893.2.jpg
Elle a une allure très naturelle et pousse dans les endroits les plus inattendus. Sous ce nom de coquelourde se cachent les lychnis...
Au premier coup d'oeil, j'ai aimé ces fleurs d'un beau rouge magenta avec leur feuillage gris argenté très duveteux.

C'est une vivace qui ici, dans le midi, garde son feuillage en hiver ce qui est un élément de décor dans les massifs, rocailles ou bordures . Elle se plait à bonne exposition ensoleillée sans faire la difficile sur la nature du sol du moment qu'il est léger et bien drainé. Pas la peine de récupérer les graines pour la saison suivante, elle se ressème d'elle-même très généreusement, vous risquez par contre d'en retrouver dans les allées ou les massifs dans lesquels elle s'invite volontiers!

Il existe maintenant une variété horticole blanche à coeur légèrement rosé mais personnellement je trouve que les lychnis sont bien plus beaux quand ils ont leur couleur d'origine. Regardez ceux de la photo vous en serez peut être convaincus !

02 juillet 2006

BON DIMANCHE

Les plantes les plus banales peuvent, une fois en fleurs nous étonner grandement.Les poireaux sauvages en pleine floraison en sont la démonstration.La photo a été prise par Laurette le long d'un chemin.

medium_pict0225.3.jpg

01 juillet 2006

Bonne journée à tous

En ce moment,les journées caniculaires finissent dans un embrasement du ciel au coucher du soleil. De cet horizon flamboyant nait une luminosité particulière.Il ne faut pas rater cet instant où la moindre toile d' araignée scintille de mille feux .

medium_dsc02614.jpg



30 juin 2006

L'APHYLLANTHE DE MONTPELLIER

medium_dsc00288.jpg
Un nom qui la résume bien car il veut dire sans feuille , mais on l'appelle aussi oeillet bleu de Montpellier ou plus simplement bragalou .

C'est une vivace typique de la garrigue méditerranéenne, on la remarque à cause des ses fleurs d'un beau bleu soutenu qui se dressent sur des tiges semblables à des joncs. La plante forme un petit buisson de 30 cm de haut qui après la floraison porte des fruits en forme de capsules noires .

Elle aime le soleil, les terrains calcaires et très secs, vous l'avez sûrement rencontré en vous promenant dans la garrigue car elle y est très présente.

Il parait qu'autrefois en Languedoc, on fabriquait des brosses dures avec les racines de cette plante.

28 juin 2006

LE LYS BLANC

medium_lys.2.jpg
Photo: l.Gibelin
Le grand lys blanc est majestueux, il a une bonne taille et se dresse, offrant à nos yeux de belles fleurs immaculées.C'est un seigneur fier et altier qu'il vaut mieux ne pas laisser seul dans son coin à cause de son allure un peu raide .Si le bulbe est en terre, il y est pour quelques années,laissez-le à sa place et semez ou plantez à son pied des annuelles qui le mettront en valeur, elle prendront le relais quand le lys aura fini sa floraison.

Les lys aiment les sols profonds et bien drainés, il leur faut une situation bien ensoleillée moyennant quoi, ils refleuriront d'une année sur l'autre pour le plus grand plaisir du jardinier

09:05 Publié dans jardins | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : lys blanc, jardins, fleurs

27 juin 2006

LES CIGALES,CONCERTISTES DU MIDI

C'est le grand sujet de la mi-juin .Elles sont là? Pas encore arrivées? Mais que font elles ?Cette année elles sont plutôt en avance, j'ai entendu la première le 15 juin alors que bien souvent je ne les entends que vers le 20 juin .

En ce moment elles sortent de terre après quelques années passées sous terre à l'état de larve. Quand elle s'extrait de sa cachette souterraine, la nymphe(*) ressemble à l'adulte.

medium_dsc02792.3.jpg

Elle creuse un petit tunnel pour revenir à la surface, s'accroche à une tige ou à un tronc, y grimpe et s'agrippe pour effectuer sa métamorphose.
medium_dsc02798.2.jpg
La peau qu'elle doit quitter se fend sur le dos(*) et la cigale sort doucement, elle est alors de couleur verte.Une fois tout son corps à l'air libre, elle attend que le soleil la sèche, prend une couleur marron -gris, puis étend ses ailes et prend son envol.
C'est le mâle qui chante, la femelle se contente de l'écouter. Ayant atteint leur état adulte, les cigales doivent se reproduire, c'est le but de leur vie aérienne qui est courte et ne dure que le temps de l'été. Elles ont une prédilection pour la végétation locale ( les pins, les oliviers, les ornes, les amandiers..) dans laquelle elles trouvent leur nourriture (elles disposent d'un rostre qui leur permet de transpercer l'écorce et d'aspirer la sève du végétal sans lui causer de dommage)
En juillet la femelle pond sous l'écorce des arbres et les petites larves creusent des galeries dans le sol pour s'enfoncer sous terre bien à l'abri , à 80 cm de la surface.
Un nouveau cycle commence
(*)C'est assez rare de trouver une nymphe, celle-ci a été photographiée après avoir été débusquée par notre petite chatte Cajou.
(*) les mues sont faciles à trouver en ce moment dans le jardin, il y en a sur les grands herbes sèches, sur le tronc de l'accacia...