Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 octobre 2010

Fin de vie pour la mante religieuse

mante religieuse2.png

Elle semblait alourdie par son gros abdomen mais ça ne l'a pas empêchée de se déplacer avec agilité et de faire quelques acrobaties!

mante religieuse.png

En automne, les mantes religieuses disparaissent peu à peu mais avant cela elles pondent des centaines d'oeufs protégés par une espèce de mousse qui durcit et les isole pendant quelques mois. La ponte a lieu un peu partout, je trouve ces nids d'oeufs contre les volets, entre les interstices des chambranles, sous de grosses pierres... une fois secs, ils sont difficiles à enlever et lorsque j'y parviens, ils laissent une trace.

Au printemps les petites mantes verront le jour et participeront à la lutte menée par le jardinier en chassant de nombreux insectes qu'elle dévore avec délectation. Regardez-la faire si vous en avez l'occasion, c'est un chasseur de premier ordre, elle s'immobilise, les pattes prêtes à saisir la proie et l'attaque est d'une rapidité aussi foudroyante que redoutable.

mante religieuse1.png

Il en reste peu au jardin, celle que j'ai photographiée ce matin s'était endormie pour toujours : décidemment l'automne est bien avancé et les mauvais jours se profilent à l'horizon!

19 octobre 2010

La préparation des olives vertes

olives1.png

Pour tous ceux qui ont des oliviers dans leur jardin, il est encore temps de penser à récolter les olives qui seront préparées et laissées dans une saumure salée.

Il existe plusieurs façons de préparer les olives afin de leur ôter toute amertume (telles quelles, elles sont immangeables) Certains les cassent et les mettent dans l'eau qu'ils changent régulièrement pendant au moins  3 semaines, d'autres utilisent  la cendre de bois(même poids de cendre que d'olives, on porte à ébullition la cendre et l'eau puis on laisse refroidir avant d'y mettre les olives)   d'autres encore,  laissent ces fruits dans des bocaux avec seulement du sel, mais ces olives- là ne seront consommables qu'au bout d'une année alors ce n'est pas une recette pour gens pressés!

j'ai toujours utilisé la méthode qui consiste à faire tremper les olives dans un bain d'eau additionnée de lessive de soude, il faut bien respecter les proportions ( 1l de lessive de soude pour 10l d'eau)  puis rincer plusieurs fois les fruits après coup quand le trempage est terminé. Mais cette année, j'ai essayé la méthode la plus naturelle qui soit : j'ai mis les olives dans un grand bac rempli d'eau et je change l'eau tous les jours.

Quand toute amertume aura disparu, je préparerai une saumure où elles resteront. Pour cette préparation, il faut  50 gr de sel par l d'eau (faire bouillir puis laisser refroidir) . J'y ajoute du thym et des feuilles de laurier-sauce  pour le goût.

14 octobre 2010

Le sédum spectabile en bouquet d'automne

sedum spectabile.png

Cette variété de sédum que j'ai obtenue il y a quelques années en participant à un troc plante, ne m'a jamais déçue. D'abord son feuillage vert bleuté est agréable à l'oeil et puis sa floraison rose est intéressante car elle intervient en fin d'été et se prolonge jusqu'à la Toussaint . En ce moment, mon sédum ressemble à un énorme bouquet de fleurs!

L'hiver la plante reste sous une avancée de toit ce qui abrite quelque peu le système racinaire car pour ce qui est de la partie aérienne, elle disparait à partir du mois de décembre pour revenir en force dés les beaux jours.

Les soins? Alors là, je crois qu'on peut difficilement trouver une plante plus facile à vivre car elle se contente du minimum. Bien sûr elle est installée au sud et profite d'un bon ensolellement, c'est son emplacement favori. Je l'arrose un peu en été mais elle possède une très bonne résistance à la sècheresse et supporte parfaitement les oublis même prolongés.

Pas de maladie, pas de parasite, pas d'absolue nécessité de rempotage, une multiplication facile par boutures mises directement dans un mélange de terre et de sable : ça c'est un sédum qui à tout pour plaire.

 

08 octobre 2010

Du violet et du mauve au jardin

verveine.png

Le violet est une couleur qui ne laisse pas indifférent, certains l'aiment beaucoup, d'autres la détestent et l'évitent soigneusement. Associée au deuil, à la solitude, elle rebute certainement par ce simple aspect symbolique et pourtant elle offre une palette de nuances qui peut trouver sa place aussi bien dans la maison que dans le jardin.

Justement, en ce moment les fleurs violettes sont nombreuses et elles jouent avec tous les tons que présente ce coloris. Les solanums relèvent la couleur de leurs pétales en se permettant un beau coeur jaune, les pétunias sont toujours là et vont du violet le plus foncé au mauve clair, les ipomées continuent à fleurir les barrières de leurs couleurs éclatantes, quant aux verveines, elles forment un harmonieux mélange de violet pur et de bleu-mauve qui les rend irrésistibles. Et je n'oublie pas bien sûr mes chouchous, les fuchsias ni les magnifiques tibouchinas, ni les jolies pensées ...mais il y a beaucoup de plantes dont les fleurs portent cette couleur, vous les rencontrerez très certainement .

Ne négligez pas le violet, il vaut la peine d'être à l'honneur et puis il parait qu'il prête  à la méditation alors installez-vous au jardin, regardez vos fleurs et laissez vagabonder vos pensées!

 

04 octobre 2010

Visite surprise...

sauterelle.png

Un sautillement sur mon oreiller m'a réveillée en sursaut : une sauterelle verte s'était  invitée pour la nuit ! A vrai dire elle n'a pas eu l'air d'apprécier le fait d'être enfermée avec moi et c'était réciproque, j'ai donc tenté de l'attraper afin de la remettre dans le jardin. La petite bête ne s'est pas laissée  approcher comme ça, elle a bondi d'un côté, de l'autre, s'est positionnée en haut du mur, attendant que je sois près d'elle pour prendre son élan et aller se poser ailleurs. Pas facile, pas facile  de chasser la sauterelle à 3h du matin!

En désespoir de cause, lassée de gesticuler mais ne voulant pas dormir avec cette petite bête dans la chambre, j'ai jeté un voilage sur elle et c'est ainsi que je l'ai eue, il a ensuite suffit que je secoue le tissu dehors pour qu'elle s'en échappe et reparte en quelques bonds retrouver la fraîcheur du jardin.

Ce matin en ouvrant les volets j'en ai repéré une près de la terrasse, est-ce elle qui m'a tenue éveillée une partie de la nuit ?

Allez-donc savoir, elles se ressemblent toutes!