Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 août 2010

Le paysandisia archon. La lutte!

paysandisia archon1.png

Ce n'est pas tout d'avoir constaté de visu que cet épouvantable papillon était bien là, maintenant il faut agir ! Mais que faire? Renseignements pris, il parait qu'il existe maintenant quelques pistes pour essayer de lutter contre ce  fléau, mais le combat est difficile car les larves qui grignotent l'intérieur du palmier sont difficiles à atteindre. Bon, j'ai décidé de tenter le tout pour le tout, j'ai commencé par passer un bon moment à enlever le maximun de cocons que j'ai détruits, ce seront autant de papillons en moins qui viendront pondre sur le palmier.

palmier3.png

Avec un peu d'entrainement on les détecte vite, ils suffit de repérer les trous dans les  pétioles coupés, les cocons prêts à laisser partir leur hôte sont juste là. Mais bien sûr cela ne concerne malheureusement qu'une minorité de sujets et ce sont  ceux qui arrivent à la fin du stade larvaire. La plupart des larves sont profondément installées dans le palmier et le mangent petit à petit  avant de s'installer dans leur cocon.

Cette étape effectuée, je me suis décidée à utiliser le "palmanem" un produit bio contenant  des millions de petits nématodes. Mélangés à de l'eau et pulvérisés à la couronne, ils pénètrent au coeur du palmier et sont censés détruire les larves en 48 à 72 heures. Pourvu que ce soit efficace !   Comme je veux mettre toutes les chances de mon côté , j'ai entouré le stipe d'un voilage, il va empêcher les futures pontes. Pas très esthétique je vous l'accorde mais ce n'est que provisoire, il restera là juste le temps que les papillons cessent leur reproduction et l'année prochaine on verra bien, d'ici là il y aura peut-être de nouveaux moyens de lutte contre ce terrible envahisseur.

La glue mise au point par un chercheur de l'INRA serait la solution la plus efficace et quelques municipalités l'ont testée avec succès, il s'agit là d'une glu spécialement élaborée pour lutter contre le paysandisia archon mais qui, à ma connaissance,  n'est pas encore commercialisée. La glu arboricole que l'on trouve facilement sur le marché peut sans doute aider en attendant mieux mais elle n'est pas facile à passer sur le pseudo tronc et il faudrait en mettre sur les fibres car c'est là que le papillon pond ses oeufs.

Certains insecticides seraient eux aussi efficaces, le zolone DX en fait partie et vous l'avez peut-être utilisé: à suivre pour savoir quels sont les moyens les mieux adaptés à cette lutte.

Si vous êtes parvenu à sauver votre palmier,  n'hésitez pas à  faire connaitre votre méthode, cela pourrait s'avérer bien utile à tous ceux qui ont à combattre ce maudit papillon.

 

Commentaires

Ma foi les solutions ne semblent encore pas très au point. J'avais lu que les produits contenant de pouvaient être efficace en empêchant la larve devenue papillon de s'envoller, mais "outre que ce produit va être interdit en France", peu écolo, je ne suis pas certain de son efficacité et les papillon repérés continuent à venir sur les palmiers.
De plus, lutter contre c'est bien, mais ça n'a que peu d'efficacité si les voisins ne le font pas et que cette bestiole se reproduit chez eux...
On n'est pas sorti de l'auberge !

Écrit par : La Calmette | 27 août 2010

merci énormément Evelyne pour ce deux notes
et les liens que tu donnes
ici les ravages sont terribles sur le Ph de Canaries
(palmier que je n'aime pas à cause de ses terribles piquants
mais qui fait partie du paysage, et qui beau par sa puissance)
je vais essayer de me procurer ces traitements

Écrit par : jp | 28 août 2010

bon courage à toi en tout cas...ce n'est vraiment pas simple ...

Écrit par : Kristin | 30 août 2010

J'espère que cela ira !

Écrit par : Fleuriste Toulouse | 31 août 2010

C'est la catastrophe,l'été 2010,j'ai vu 40 paysandisia et en ai capturé 29,entomologiste je ssuis équipé d'un filet à papillons.Je suis amateut de jardin exotique et fou de palmier.Butia,brahéa,4 espèces de sabal et bien sur Washingtonia et phenix.Pour l'instant toutes ces espèces n'àntpas l'air d'être attaqué par le papillon,par contre mes 6 grands Trachy et chamaerops le sont.La seule arme curative que j'ai adopté en octobre pour éradiquer les chenilles est le nématode fc.J'attends de voir les résultats,mais j'ai l'impression qu'on va être impuissant contre cet envahisseur,par endroit(dans les bouches du rhône, tous les trachycarpus sont atteints et non traités,ça nous promet pour 2011 une invasion à grande échelle.Le traitement avec des insecticides chimiques est trés efficace mais attention les dégats occasionnés sur la faune environante,ce n'est pas la solution à choisr.Attendons l'été et soyons vigilant,il est assez facile de repérer le papillon pendant ses heures chaudes d'activité,malgrés un vol rapide,une fois au repos il est trés facile à coiffer avec un filet.Croisons les doigts et espérons qu'un jour un bon prédateur parasite viendra à notre secour
J.Bard Rochefort du gard.

Écrit par : Bard joel | 28 janvier 2011

bonjour
je fais suite a l ecrit de monsieur Bard
En evoquant la venue d'un predateur salutaire pour éradiquer
la prolifération du papillon et eviter qu'il ne porte son dévolu sur
d'autres plantes a bois tendre de nos jardins connaitiez- vous le nom du prédateur de ce palmier qui existe en Argentine?

Écrit par : authier anne laure | 02 mars 2011

bonjour
je fais suite a l ecrit de monsieur Bard
En evoquant la venue d'un predateur salutaire pour éradiquer
la prolifération du papillon et eviter qu'il ne porte son dévolu sur
d'autres plantes a bois tendre de nos jardins connaitiez- vous le nom du prédateur de ce palmier qui existe en Argentine?

Écrit par : authier anne laure | 02 mars 2011

Si quelqu'un a une solution miracle , je suis preneuse !

Écrit par : Fleuriste Ohain | 02 mai 2011

Les commentaires sont fermés.