Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24 juillet 2010

Quelques boutures de lauriers-roses

laurier-rose3.png

Il y a longtemps que je n'avais pas multiplié mes lauriers-roses! Autrefois, je bouturais ces plantes chaque année et je préparais de petits pots que j'avais plaisir à donner à mes amies mais elles sont maintenant bien pourvues dans ce domaine.

Hier, ma soeur m'a demandé si je pouvais lui en préparer, du coup, ce matin de bonne heure, j'ai vite attrapé mon sécateur pour couper quelques petites tiges et les apprêter avant de les mettre dans l'eau.

Le laurier-rose peut se bouturer de deux façons, soit dans l'eau, soit dans un pot rempli d'un mélange de terreau et de sable, je préfère la première solution qui est rapide et qui me permet de réaliser de nombreuses boutures en même temps. La technique est simple, il suffit de couper des tiges de l'année et d'ôter toutes les feuilles en ne laissant que les deux ou trois dernières que l'on retaille à moitié, puis de laisser ces tiges  à l'air libre (à l'ombre bien sûr) pendant au moins 1/2 h pour qu'elles cicatrisent un peu.

Les boutures ainsi préparées sont mises dans des verres d'eau laissés dans un lieu clair et chaud. Les racines apparaissent assez rapidement . Quand elles sont suffisamment développées, alors il est possible de les installer dans des pots remplis de terreau.

15 juillet 2010

A découvrir : le fuchsia du cap

fuschia du cap.png

Cette plante n'a de fuchsia que le nom car elle appartient à une autre famille (celle des scrophulariacées) mais ses fleurs font penser à celles de certains fuchsias d'où cette appellation de fuchsia du Cap.  Acheté tout petit alors qu'il était dans un godet, le phygelius capensis (c'est son vrai nom botanique) que j'ai planté il y a 5 ans a grandi et fait des rejets que je laisse en place pour avoir une touffe plus importante.

Elancée,  avec des fleurs en trompettes regroupées en haut de chaque tige, cette plante vivace est jolie et ne me demande  que peu d'entretien. Ici le sol est bien drainant et cela lui convient parfaitement, je l'arrose régulièrement mais sans excès et je la taille en début de printemps. Ici les hivers ne sont pas très rigoureux donc je ne le protège pas mais si vous habitez une région où les gelées sont fortes, il vaudra mieux mettre un paillage à son pied.

C'est en été qu'on bouture cette plante, vous pouvez donc le faire dés à présent.

09 juillet 2010

Pensons au troène

troene.png

Comment ce troène est-il arrivé dans le jardin? Je ne sais pas mais ce qui est sûr c'est qu'il s'y est invité car je ne l'ai pas planté! Il est bien installé maintenant et restera là.  Ma foi, il a bien fait d'élire domicile ici, son feuillage persistant est agréable en hiver et en ce moment il embaume avec ses grappes de fleurs blanches-crème qui attirent les abeilles. Après la floraison apparaitront les petits fruits ronds, qui deviendront noirs en mûrissant, les oiseaux en raffolent et s'en nourrissent tout l'hiver.

Si vous voulez composer une haie avec des troènes ou tout simplement en installer un dans un coin de votre jardin, sachez que cet arbre de taille modeste (3m quand il est adulte) est peu exigeant sur la nature du sol et il supporte même le calcaire, ce qui est loin d'être le cas pour de nombreux végétaux. Il se taille bien, est peu sujet aux maladies et se marie facilement à d'autres arbustes pour former de belles haies libres.

Franchement, c'est un sujet auquel il faut penser quand on aime les arbustes décoratifs toute l'année.

06 juillet 2010

Petite histoire : vol d'oiseau interrompu...

oiseau 3.png


Trop sûr de lui, il  volait à toute allure et s'est pris de plein fouet la vitre de la porte-fenêtre contre laquelle il a été taper. Assommé, le petit oiseau est resté prostré et je me suis vite empressée d'aller enfermer Cajou et Chipie de peur qu'elles ne se jettent sur lui, ces deux chattes sont très vives dés qu'il s'agit d'attrapper les oiseaux.

oiseau 2.png

Je l'ai surveillé un moment. Il est resté immobile, sonné, puis s'est un peu ébroué et a commencé à avancer tout doucement, se dandinant sur ses pattes. Apparemment il n'avait rien de cassé. Après quelques petits bonds d'entrainement  il a battu des ailes pour s'élever et se poser sur la branche d'un arbuste tout proche.

Et puis  brusquement il s'est envolé, finalement son aventure n'aura pas été si grave, tant mieux!

 

02 juillet 2010

Quand l'acacia se montre envahissant...

acacia.png

Cet automne il avait été sévèremet élagué car il était devenu  impressionnant et faisait trop d'ombre à mes massifs.

Est-ce dû à la froidure inhabituelle de l'hiver que nous avons eu? Toujours est-il qu'il a mis beaucoup de temps à refaire des  pousses, mais il est reparti d'un coup avec une grande vigueur. Il a maintenant une belle ramure en forme de boule plutôt esthétique.

Le problème avec cet arbre est qu'il émet de nombreux rejets et parfois même assez loin du tronc. J'arrache tous ceux que je vois mais il en sort toujours  par-ci par-là et ils poussent à la vitesse grand "V"! Au palmarès  des arbres à  croissance rapide, l'acacia se place sans problème dans les premiers.

Ces nouveaux sujets ont des épines molles qui durcissent quand les tiges grandissent et ils sont solidement ancrés dans le sol. Si vous attendez trop pour enlever ces importuns, vous aurez bien du mal à les déloger.

Enfin bref, tout ça pour vous mettre en garde contre cet arbre qui a certes un joli feuillage et surtout une belle floraison mais qui doit être surveillé sous peine de squatter tout le jardin.