Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21 octobre 2009

Confiture d'azeroles : la recette

azeroles.png

L'azerolier est un arbre du sud que j'ai la chance d'avoir dans le jardin. Si vous vous baladez dans la garrigue, vous allez le  rencontrer facilement. En ce moment, il porte une multitude de baies rouges avec lesquelles on peut réaliser une savoureuse confiture.

Avis aux amateurs, allez les ramasser et mettez-vous au travail car c'est quand même une confiture qui ne se fait pas en 5 mn, mais le résultat est là, alors...

 

Commencez par bien laver les fruits,  mettez-les dans une grande cocotte et recouvrez-les d'eau.

Faites cuire à feu moyen . Comptez 1 h de cuisson, il faut que les fruits deviennent mous et qu'ils éclatent quand vous les pressez.

Laissez refroidir puis enlevez un peu de jus (il faut que le liquide se retrouve un peu sous la surface des fruits), réservez-le.

Après vous être soigneusement lavé les mains, malaxez bien l'ensemble de façon à écraser les baies.

Une fois cela effectué, prenez un morceau de tulle, il va vous servir à extraire la pulpe des fruits. Posez une louche de baies cuites dans le tulle et pressez fortement, les petits noyaux et la peau vont rester dans le tissu et vous pourrez les jeter. Procédez ainsi jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de fruits dans la cocotte.

Pesez la pulpe obtenue ( si elle vous parait trop épaisse rajoutez du jus) ajoutez la moitié du poids obtenu en sucre (ex pour 3kg de pulpe + jus mettez 1,5kg de sucre)

Remuez bien et faites cuire jusqu'à ce que la confiture forme une perle quand vous laissez tomber une goutte dans une soucoupe.

Mettez dans des pots que vous retournez tout de suite pour une meilleure conservation.

15 octobre 2009

N'oubliez pas les marguerites d'automne

marguerite automne1.png

Vu de la terrasse, le jardin me semblait un peu triste ces derniers temps : pas question de laisser devant moi cette vue déprimante. Vite, un petit tour dans une jardinerie et me voilà en train de planter ...des chrysanthèmes! Pas ceux à grosses fleurs non, mais ceux qui ressemblent à des marguerites très colorées. Ces chrysanthèmes sont en fait des marguerites d'automne et fleuriront quelques semaines.

Normalement pour que ces plantes puissent résister à l'hiver, il vaut mieux les installer au printemps mais ici les hivers ne sont pas rudes et une protection suffira à les garder en vie. Petit truc pour les conserver si vous habitez une région froide, mettez-les dans des pots avant l'arrivée du gel et laissez-les à l'abri, au printemps elles redémarreront.

N'oubliez pas que ces marguerites aiment le soleil et si vous décidez de les installer en pleine terre, ne les remettez pas à la même place que l'année précédente pour éviter tout risque de maladie (fusariose).

05 octobre 2009

Toujours en beauté les sauges fleuries

sauge2.png

Quelle vaste famille que celle des sauges, on finirait par s'y perdre tellement elles sont nombreuses.

sauge3.png

De la sauge installée dans le carré des aromatiques à celles qui fleurissent une bonne partie de l'année, la palette est large et le choix parfois difficile.

sauge.pngSauge microphylla dont la belle "hot lips", sauge chamaedryoide au magnifique ton bleu, sauge jamensis au port érigé, sauge sclarée indigène dans le midi, sauge officinale si précieuse en plante condimentaire...et tant d'autres! Elles ont des couleurs vives  ou douces dans les tons de rouge, de rose, de bleu  dont on ne se lasse pas.

Vous pouvez compter sur elles pour fleurir un massif ou des jardinières et comme elles sont vraiment faciles à cultiver, ces plantes ne sont que du bonheur. Soleil, terre ordinaire, une taille en fin d'hiver et les voilà contentes.

A vrai dire je les trouve toutes à mon goût mais j'apprécie tout particulièrement la sauge de Graham qui fleurit sans discontinuer pendant de longs mois et qui ne craint ni le gel ni la sécheresse.

sauge4.png

Les boutures sont faciles à réaliser, il suffit de couper une tige d'une quinzaine de centimètres et d'enlever toutes les feuilles et pousses latérales, ne laissez que les feuilles de l'extrémité et plantez cette bouture dans un mélange de terreau et de sable. Profitez de cet automne si doux pour procéder à cette opération.

sauge1.png