Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28 juin 2008

La confiture de nèfles du Japon

906a0ee71038740b8730134c4ab82d77.png

Pour la première fois cette année, le néflier du Japon, bel arbre d'ornement, a fait suffisamment de fruits pour que je puisse me lancer dans cette confiture un peu originale.

Les fruits ont une forme rebondie et une belle couleur orangée qui rappelle celle des abricots. Consommé cru ce fruit à une saveur entre pomme et prune que j'aime bien.

Allez, lançons-nous dans la réalisation de cette confiture trés parfumée! 

 

 2 kg de fruits épluchés et dénoyautés

1 kg de sucre

Passez les fruits sous l'eau aprés la cueillette et épluchez-les, cette opération est facile, la peau se retire sans problème.

Coupez les nèfles en deux,  enlevez les noyaux et la membrane interne. Il y a 2, 3 et parfois 4 gros noyaux d'un marron bien brillant dans chaque fruit, ils ne sont pas attachés à la chair et il suffit de les sortir.

Pesez les fruits dénoyautés  et ajoutez la moitié de leur poids en sucre  (1/2 sucre normal, 1/2 sucre spécial confiture). Il faut bien remuer le tout et laisser macérer une nuit en protégeant le récipient avec un torchon.

La cuisson demande 45mn aprés les premiers bouillons. La confiture est alors versée dans des pots stérilisés qui sont retournés tout de suite pour faciliter la conservation.

 

Pas compliquée à faire et vraiment délicieuse!  

 

19 juin 2008

Tibouchina...un souvenir de vacances

6a8e467952b65a0d822ec3066de72988.jpg

Voilà une plante que j'ai découverte il y a de nombreuses années alors que nous étions en vacances, à l'époque j'avais craqué pour cet arbuste réputé fragile que j'avais ramené dans les bagages. Il m'a demandé quelques soins, c'est vrai car c'est un sujet qui ne supporte pas le froid et qui doit passer l'hiver dedans, bien à l'abri tout en bénéficiant de clarté et d'une certaine fraicheur ce qui rend son installation au séjour impossible.

Aux beaux jours il est rabattu et retourne dehors au soleil. Là  il se plait et fait de jeunes pousses qui ont l'originalité d'être couvertes d'un fin duvet rouge.

Je ne vous parle pas de la beauté des fleurs, il vous suffit de regarder la photo pour l'apprécier!

 

16 juin 2008

Rencontre dans le jardin...

409a6eaed50c9b3ba79849eeeed1abeb.png

Diner tout seul c'est bien triste se dit le petit coléoptère, mais il faut bien se nourrir alors il y va de bon coeur.

Soudain un compère arrive et le rejoint pour partager les agapes.

 Il est le bienvenu. Le criocère puisqu'il s'agit de lui est partageur. Pas besoin de se fâcher et de défendre sa pitance, il aime les pétales et il y en a tellement à son goût qu'il ne se tracasse pas.

ce6ac325229142da483b5bbff4c351a9.png

Les voilà tous les deux en train de s'empiffrer sur une autre fleur de ciste. Quand ils sont à plusieurs sur une plante vous pouvez être sûr qu'ils ne laissent pas grand chose.

Pas du tout effarouchés par ma présence, trop occupés par leur tâche, ils ne pensent pas à s'envoler et pour les déloger il faut vraiment y mettre du sien. Un rien paresseux, ils se laissent tomber dés qu'ils sentent un contact et si vous avez du  courage, vous n'avez plus qu'à les ramasser pour vous en débarrasser...

Je vais quand même vous donner un petit truc qui vous permettra de les tenir à l'écart de vos protégées : récupérez systématiquement le marc de café et mettez-le au pied de vos plantes, vous verrez c'est efficace.

 

15 juin 2008

Bonne fête des pères


9c5ce03d03b10b0629e9847a72619f4a.png

Etre père : un cadeau de la vie, un bonheur partagé, un lien que rien ne devrait pouvoir distendre. Souvenez-vous les premiers pas, l'émotion du premier "papa" prononcé...

Les bambins ont bien sûr préparé quelque surprise à offrir, les plus grands donneront un cadeau, une carte...mais une visite, un simple bisou pour marquer cette journée sont des gestes affectueux qui se suffisent en eux-mêmes.

Julie, tu n'as que 9 mois et tu es trop petite pour souhaiter bonne fête à ton "super" papa, alors je le fais à ta place et je lui dédie la photo de cette note.

 

10 juin 2008

De l'intêret des géraniums sauvages

4ec3b1df530d7d02621dd8643ff3d578.png

Avec le temps qu'il a fait et toute cette pluie qui est tombée, le jardin attend impatiemment la sortie de la tondeuse mais avant de me lancer dans cette opération je vais quand même photographier les géraniums sauvages qui poussent au milieu des herbes, les agrémentant de leurs petites fleurs roses.

Il y en a de différentes variétés et le plus connu d'entre eux est certainement celui aux feuilles trés découpées et aux fruits en forme de bec allongé qui lui ont valu le surnom de bec de grue. Si cette dénomination ne vous dit rien, vous le connaissez alors peut-être sous son autre appellation d'herbe à Robert.

Envahissants, les géraniums sauvages poussent à grande allure et j'ai beau les enlever ils reviennent toujours!

Ah, j'allais oublier de vous donner  une info importante les concernant : ce sont des plantes médicinales et leur odeur fait fuir les moustiques. Ecrasez quelques feuilles et  laissez-les dans une coupelle, effet garanti...ou presque!

 

04 juin 2008

Sauvetage matinal

4b2070781363a63a35cf75337cddb11e.png

Souvent, au saut du lit, je fais un petit tour dans le jardin, mais ces jours-ci tout était tellement détrempé que je me suis abstenue de cette sortie matinale. Par contre, hier matin le soleil était au rendez-vous et je me suis dépêchée d'aller voir si mes plantes n'avaient pas trop souffert des brutales averses.

Et j'ai bien fait! Je suis arrivée à temps pour sauver un hérisson de la noyade. Il nageait le museau hors de l'eau et cherchait désespérement à sortir de là, mais les parois lisses de la piscine l'empêchaient de rejoindre les margelles.

Vite, l'épuisette. En un rien de temps la petite bête a été sortie de ce mauvais pas et déposée sur la terre ferme. Sous le choc, frigorifiée, apeurée mais bien vivante.

51c3057aeb2288c30e9fe667b49ad249.png

Le hérisson sauvé des eaux est resté au chaud dans la maison,  le temps pour lui de se remettre de ses émotions. A portée de museau j'avais disposé un peu de nourriture pour chat afin qu'il puisse se nourrir et de l'eau pour qu'il puisse se désaltérer.  Chaleur, calme et nourriture voilà de quoi lui permettre de reprendre du tonus et effectivement il a vite retrouvé la forme.

En fin de jounée, à l'heure qui est celle où d'habitude il peut sortir sans danger, je l'ai remis en liberté et il est parti dans les buissons, loin des regards.

f752d129d7368e1b1df91ee3c861b5cb.png

C'est un adulte de bon poids, j'espère qu'il restera dans le jardin, et que j'aurai l'occasion de le revoir un soir au crépuscule...mais dans d'autres circonstances.

En tous cas je peux vous dire que c'est un sacré nageur!